A A A
Inflation

Les saisies de maisons en hausse au Québec

13 janvier 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le nombre de saisies de maisons a nettement augmenté en 2014 au Québec, selon les dernières données publiées par GDL Crédit Ressource.

L’an dernier, quelque 2 502 propriétaires ont ainsi été contraints de restituer leur propriété à leur prêteur hypothécaire, comparativement à 2 073 en 2013, soit une augmentation de plus de 20 %. Il s’agit du plus grand nombre de saisies de maisons depuis 2010.

La firme souligne que les préavis ont grimpé de 21 % en décembre, comparativement à la même période en 2013. « C’est un record depuis que nous avons commencé à compiler les données, en 2006 », précise Philippe Langlois, analyste à GDL.

+ 9,5 % de préavis en 2014

Pour l’ensemble de l’année, cela représente une augmentation de 9,5 %, pour un total de 9 697 propriétés.

Pour ce qui est des délaissements, on note une hausse de 20,69 % en 2014, comparativement à 2013. « Le préavis étant la première étape du délaissement d’un immeuble, il est probable que ceux-ci continueront à augmenter en 2015 », prévoit Philippe Langlois.

Selon le spécialiste, l’une des raisons expliquant cette tendance à la hausse des saisies est que « le délai de vente moyen d’un immeuble est aujourd’hui supérieur à 115 jours, soit deux fois plus que le délai de 60 jours du préavis émis par les prêteurs hypothécaires ».

Endettement à la consommation

Or ce délai est crucial, souligne-t-il, puisque pour le propriétaire endetté il représente la période de grâce durant laquelle il peut encore payer son créancier.

L’état de l’économie, l’endettement à la consommation, ou encore un divorce sont d’autres facteurs qui peuvent influencer le nombre de préavis et de délaissements, explique Philippe Langlois.

Les régions où le nombre de délaissements est le plus élevé sont Laval et les Laurentides, la Montérégie et la Rive-Sud, ainsi que l’Outaouais.

En 2014, la valeur moyenne des propriétés concernées était de 225 815 dollars.

La rédaction vous recommande : 

Loading comments, please wait.