A A A
Immobilier

Les saisies de maisons grimpent en septembre

7 octobre 2014 | Rémi Maillard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les préavis de saisie de maisons ont augmenté le mois dernier après avoir marqué une pause en août, selon les dernières données de GDL Crédit Ressource.

Celle-ci indique que les préavis ont grimpé de 3,15 % en septembre, ce qui représente 785 propriétés. Comparativement à la même période en 2013, cette hausse atteint 7,2 %.

La firme attribue ce phénomène à « une hausse des délaissements due à l’augmentation du délai de vente moyen d’une résidence, qui dépasse 60 jours depuis plusieurs mois », explique Philippe Langlois, analyste chez GDL.

Or ce délai est primordial, relève-t-il, puisque pour le débiteur il représente la période de grâce durant laquelle il peut encore payer son créancier.

« Les propriétaires qui ont reçu un préavis de 60 jours vont essayer de vendre leur résidence, mais comme ils ne trouveront pas preneur avant la date ultime, ils doivent la délaisser », précise Philippe Langlois.

Tendance à la hausse depuis janvier

Les secteurs où les préavis sont les plus nombreux sont Laval-Laurentides (188), Montréal (131) et Montérégie-Rive Sud de Montréal (118).

Hormis le recul de 3,6 % enregistré en août, la tendance des préavis de saisie est nettement à la hausse depuis le mois de janvier, relève GDL. En effet, on en dénombre déjà 7 150, comparativement à 6 671 pour les neuf premiers mois de 2013.

La valeur moyenne des propriétés concernées de janvier à septembre était de 202 730 $.

Par ailleurs, note GDL, les délaissements ont eux aussi grimpé en septembre (+18,7 %). Dans ce cas, la valeur moyenne des propriétés était de 180 670 $.

Le secteur où l’augmentation a été la plus importante est la région de Mauricie-Lanaudière, avec 23 délaissements (contre 14 en août).

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques