A A A
Économie

Les titres aurifères ont encore du potentiel, dit Sprott

11 novembre 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’écart de rendement entre les titres aurifères et le cours de l’or représente une occasion d’investissement, a indiqué Peter Grosskopf, au cours d’une conférence avec des analystes financiers.

Le chef de la direction de la firme Sprott Inc. estime que les titres de nombreuses entreprises spécialisées dans l’exploration et la production de métaux précieux se négocient actuellement à des niveaux attrayants. Il a précisé que l’écart entre le cours de ces actions et le prix du lingot d’or est « historiquement très élevé » et qu’il devrait se rétrécir avec le temps. Le prix des actions des aurifères devrait, selon lui, grimper de manière à rejoindre le prix de l’or (1 759 $US au moment de mettre en ligne).

« Le climat économique mondial a pesé sur les marchés. La plupart des grands indices boursiers sont en recul depuis le début de l’année », a-t-il indiqué.

Malgré la déprime généralisée, Sprott Inc. a réussi à augmenter son actif sous gestion. Au terme du 3e trimestre, celui-ci s’est établi à 9,9 milliards de dollars, en hausse de 6 % sur le trimestre précédent. Sprott a réussi cet exploit malgré la contre performance de son fonds vedette, Sprott Hedge fund, qui affiche un recul de 12,6 % sur une base annualisée.

« Nous sommes déçus de n’avoir pas pu livrer une meilleure performance. Pourtant, nous avions mis nos portefeuilles en position défensive en vue des difficultés prévues du système financier », a commenté Peter Grosskopf.

Jeudi à Toronto, l’action de Sprott Inc. a fléchi de près de 2 % à 7,14 $.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000