A A A
Immobilier

Les ventes de maisons déclinent légèrement

19 octobre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

En septembre, le nombre de nouvelles propriétés qui ont été mises en vente au pays a diminué de 2,1 % par rapport à août, rapporte l’Association canadienne de l’immeuble (ACI).

Et au Québec, ce sont les régions de Montréal (- 2,2 %), de Gatineau (- 3,8 %) et de Sherbrooke (- 6,1 %) qui ont le plus contribué à cette baisse, indiquent des tableaux de l’organisme.

En revanche, le nombre de nouvelles propriétés mises en vente le mois dernier a crû à Saguenay (+ 7,1 %), à Québec (+ 6,2 %) et Trois-Rivières (+ 4,1 %) par rapport à août.

PRIX : LÉGER RECUL AUSSI

Si le nombre de nouvelles inscriptions et de transactions est en légère baisse, il en va de même pour le prix des propriétés, affirme l’ACI.

Ainsi, en septembre, le prix de vente moyen d’une propriété s’est élevé à 434 034 $ au pays, une légère baisse de 0,6 % en un mois. Voici les moyennes pour les principaux marchés québécois :

  • Grand Montréal : 355 058 $ (+ 1 % par rapport à août);
  • agglomération de Québec : 270 224 $ (- 0,4 %)
  • agglomération de Gatineau : 239 291 $ (- 0,9 %)
  • agglomération de Sherbrooke : 286 464 $ (+ 18,8 %)
  • agglomération de Trois-Rivières : 158 044 $ (+ 3,5 %)
  • agglomération de Saguenay : 187 491 $ (+ 5,4 %)

Avec 18,8 %, la région de Sherbrooke remporte la palme canadienne des hausses de prix de vente entre août et septembre.

ÉQUILIBRE IMMOBILIER

D’un océan à l’autre, le ratio des ventes par rapport aux nouvelles inscriptions s’élevait à 56,8 % en septembre, rapporte l’ACI.

Un marché est qualifié d’équilibré lorsque le ratio des ventes par rapport aux nouvelles inscriptions se situe entre 40 et 60 % au cours d’un mois.

Des résultats supérieurs à 60 % sont révélateurs d’un marché favorable aux vendeurs, souligne l’association, alors qu’un ratio inférieur à 40 % profitera aux acquéreurs.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques