A A A
Crédit

Les voleurs d’identité raffolent de la période des impôts!

4 mars 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

fraude_vol_titrelire_425Dans le cadre de sa chronique L’investisseur astucieux, la journaliste Ashley Redmond de Morningstar invite ses lecteurs à bien surveiller leur NIP et leur NAS durant cette période de l’année qui se veut propice au vol d’identité.

« C’est le moment de l’année où tous les renseignements liés aux impôts provenant des banques, des conseillers financiers, des sociétés de fonds communs de placement et du gouvernement, entre autres, atterrissent dans votre boîte aux lettres », d’expliquer Mme Redmont. Chacun de ces documents reçus contient plusieurs renseignements confidentiels, dont le numéro d’assurance social qui se veut des plus convoités par les personnes mal intentionnées.

Mars, mois de la prévention de la fraude
À cet effet, le 25 février dernier, le Bureau de la concurrence a lancé la septième édition annuelle du Mois de la prévention de la fraude par Internet ou par la poste, de télémarketing trompeur ou de vol d’identité. Cette initiative est une campagne d’information et de sensibilisation annuelle se déroulant au Canada et dans le monde entier durant tout le mois de mars 2011.

D’après le site web du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, « vos nom, date de naissance, adresse, numéro de carte de crédit, numéro d’assurance sociale et tout autre numéro d’identification personnel peuvent servir à ouvrir un compte bancaire, obtenir une carte de crédit, faire suivre du courrier, s’abonner à un service de téléphone cellulaire, louer un véhicule, de l’équipement ou un local, et même obtenir un emploi ». Ainsi, si quelqu’un volait votre identité, vous pourriez devenir responsable des factures, des frais, des chèques sans provisions ou des impôts de cette personne, sans compter les autres conséquences fâcheuses qui découlent d’une telle situation.

« En apprenant à repérer la fraude et à la signaler, les consommateurs et les entreprises pourront mieux s’en protéger et nous aider à la combattre », a indiqué Melanie Aitken, commissaire de la concurrence.

Plus d’un tour dans leur sac
Les voleurs d’identité ne sont pas à court de ressources. D’après Ashley Redmont, « les voleurs utiliseront tous les moyens possibles pour obtenir des renseignements : en volant le courrier, en allant dans la poubelle de votre maison ou dans celle de votre lieu de travail ou par l’entremise de la technologie, par la voie du hameçonnage, par exemple ».  Cette technique consiste à simuler des messages électroniques de compagnies légitimes qui demandent des informations personnelles au receveur, les réponses de ce dernier étant recueillies par des fraudeurs qui utilisent ensuite ces informations à leur avantage.

D’autres techniques utilisées par les fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels se veulent fort simples, telles que la subtilisation de mots de passe, l’intrusion locale sur le navigateur web pour bénéficier de l’historique de navigation de celui-ci et les escroqueries par téléphone en sont quelques exemples supplémentaires.

Ashley Redmont confirme que le processus pour obtenir un nouveau NAS est très long et c’est à la victime que cette responsabilité incombe. « Celle-ci doit rassembler toutes les preuves que son identité a bien été volée. Ensuite, le gouvernement détermine s’il y a suffisamment de preuves pour lancer une enquête. Finalement, une fois l’enquête terminée et qu’il a bien été prouvé que la personne a été victime de vol d’identité, un nouveau NAS est émis », d’expliquer Madame Redmont.

À la lueur de toutes ces explications, l’adage « mieux vaut prévenir que guérir » s’applique et suppose que toutes les mesures préventives doivent être déployées pour éviter une telle situation.

Des précautions pour se protéger du vol d’identité

  • Surveillez vos comptes bancaires et communiquez immédiatement avec votre banque si vous remarquez une transaction inhabituelle.
  • Si l’on vous demande vos renseignements personnels, informez-vous de l’utilisation prévue de ceux-ci, des raisons pour lesquelles ils sont recueillis, des personnes qui les consulteront et de la façon dont ils seront protégés.
  • Pour lutter contre ces vols d’identité en ligne, munissez-vous toujours de programmes anti-virus, anti-espion et pare-feu sur votre ordinateur.
  • Avisez immédiatement vos créanciers en cas de perte ou de vol de vos cartes d’identité ou de crédit.
  • Consultez chaque année le rapport préparé sur vous par les agences de crédit pour vous assurer qu’il est exact et qu’il ne comporte pas de dettes ni de transactions non autorisées.
  • Lorsque vous utilisez le paiement direct ou un guichet automatique, assurez-vous que personne ne peut entrevoir votre numéro d’identification personnel.
  • Passez à la déchiqueteuse les documents confidentiels dont vous souhaitez vous débarrasser.
  • Si vous avez fini d’utiliser votre ordinateur, mettez fin à la session en cours.
  • Changez périodiquement de mots de passe pour votre ordinateur et vos comptes, et utilisez diverses combinaisons de lettres et de chiffres. Une étude menée par l’Institut de technologie de Georgie indique que les mots de passe de 12 caractères sont dorénavant requis pour s’assurer une sécurité informatique digne de ce nom.
  • Vérifiez votre courrier postal au quotidien.

Des mesures urgentes à prendre en cas de vol d’identité

  • Prévenez tout de suite la police. Demandez une copie du rapport de police, que vous pourrez utiliser comme preuve du vol auprès des organismes que vous contacterez.
  • Faites annuler vos cartes de crédit et fermez vos comptes bancaires et demandez-en d’autres.
  • Vérifiez auprès de vos créanciers si votre nom a été utilisé pour frauduleusement modifier ou ouvrir des comptes.
  • Faites inscrire le vol de votre identité dans votre rapport de crédit. Vérifiez ce rapport trois mois plus tard pour vous assurer que personne n’a de nouveau tenté d’utiliser votre identité.
Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000