A A A

L’industrie canadienne des valeurs mobilières roule carrosse

15 septembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(15-09-2006)L’Association canadienne du commerce des valeurs mobilières(ACCVM)vient de publier ses résultats du 2e trimestre et de la première moitié de l’année 2006.

À n’en pas douter, l’industrie des valeurs mobilières roule carrosse.

Au 2e trimestre, les revenus d’exploitation se sont chiffrés à 3,8 milliards de dollars, en hausse de 24 % sur ceux du trimestre équivalent de 2005. Pratiquement toutes les sources de revenus sont à la hausse : commissions, intérêts, honoraires, frais divers, etc. Les commissions sur les ventes de fonds communs ont atteint à elles seules 478 millions de dollars, soit 16 % de mieux qu’en 2005.

L’avancée la plus spectaculaire a été enregistrée dans les opérations sur actions, qui ont généré des recettes de 129 millions de dollars, en hausse de 108 % par rapport à 2005. La remontée du marché boursier, la reprise des financements des fiducies de revenu et un marché des fusions et acquisitions « toujours chauffé à blanc » expliquent cette progression notable.

La rentabilité du secteur s’est fortement améliorée, comme en fait foi le bénéfice net de 595 millions de dollars, en hausse de 63 % sur l’an dernier. Les effectifs du secteur ont atteint le chiffre record de 40 598 personnes au 2e trimestre. C’est 6 % de plus qu’en 2005.

Pour ce qui est du premier semestre de 2006, quelques records ont été établis.

* Ensemble de l’industrie : bénéfice d’exploitation de 2,9 milliards de dollars(+ 43 % sur 2005).

* Sociétés intégrées : bénéfice d’exploitation de 1,9 milliard de dollars(+ 38 %).

* Sociétés au détail : bénéfice d’exploitation de 248 millions de dollars(+ 76 %).

L’ACCVM souligne que les perspectives continuent d’être extrêmement positives. « Les résultats préliminaires indiquent que la poussée de cet été – en particulier dans le secteur des fiducies – va se poursuivre, ce qui permet d’entrevoir un solide troisième trimestre pour le secteur. »

Puisque l’histoire montre que la deuxième moitié de l’année est encore meilleure après un premier semestre record, l’ACCVM en conclut que le secteur canadien des valeurs mobilières se dirige « vers une autre année de bénéfice d’exploitation sans précédent en 2006 ».

Rappelons que l’ACCVM était auparavant le chapitre « professionnel » de l’ACCOVAM. L’ACCVM a pour mandat de défendre les positions du secteur des valeurs mobilières sur les questions de réglementation et les initiatives d’intérêt public.

Loading comments, please wait.