A A A
Argent

L’insécurité financière donne des cauchemars

1er mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les finances personnelles peu reluisantes et les faibles économies sont des facteurs de stress importants pour plus du tiers des Canadiens. En fait, 36 % des répondants sondés vont jusqu’à en perdent le sommeil, selon un sondage mené par Léger pour Services financiers Le Choix du Président.

Dans un contexte d’insécurité d’emploi, d’austérité et de malaise économique généralisé, 54 % des participants ont évalué à 2 000 $ le solde bancaire minimum nécessaire pour bien dormir. D’où le problème, selon l’étude, puisque seulement 29 % des sondés détiennent actuellement cette somme, et 38 % encore moins.

Selon l’étude, les principales sources de stress financier se résument à :

• Acheter et vendre une maison (51 % et 47 %, respectivement);
• S’en tenir à un budget établi (46 %);
• Redresser et maintenir ses finances personnelles (45 %);
• Épargner pour les imprévus (44 %);
• Parler d’argent avec un conjoint ou un partenaire (35 %).

Pour aider les insomniaques financiers à retrouver les bras de Morphée, Rubina Ahmed-Haq, spécialiste en finances personnelles à Services financiers Le Choix du Président, recommande « de petits changements susceptibles de faire la différence », dont le recours à un compte bancaire sans frais ou à une carte de crédit sans frais annuels.

Trucs et astuces

Afin de garder le contrôle sur leurs finances, les Canadiens auraient recours à plusieurs stratégies :

• Rechercher et utiliser les points de récompense des programmes de fidélisation (45 %);
• Opter pour un compte bancaire sans frais (44 %);
• Magasiner durant la saison des soldes (43 %);
• Jumeler les assurances auto et habitation pour obtenir des tarifs avantageux (41 %);
• Profiter des accès sans fil pour réduire les risques de frais de surutilisation (38 %).

Mais, toujours selon les résultats du sondage, plusieurs autres possibilités de réduction des dépenses courantes demeureraient sous-exploitées par les consommateurs canadiens :

• Se récompenser en déposant une petite somme dans son compte d’épargne après chaque paiement de facture (17 %);
• Magasiner exclusivement dans les commerces offrant des programmes de récompense (18 %);
• Utiliser une somme prédéterminée pour les petits « extras », tels que café, dîner et autres (19 %).

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.