A A A
Crayon

Littératie financière : Ottawa passe à la vitesse supérieure

10 juin 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le ministre d’État (Finances) Kevin Sorenson et la chef du développement de la littératie financière, Jane Rooney, ont lancé hier à Toronto la Stratégie nationale pour la littératie financière.  

Après une première étape intitulée Renforcer la littératie financière des aînés, en octobre 2014, cette nouvelle initiative vise à aider M. et Mme Tout-le-Monde « à acquérir les connaissances, les compétences et la confiance nécessaires pour prendre les décisions financières qui conviennent à leurs besoins ».

S’adressant à « tous les Canadiens », elle tient compte de la diversité de leurs expériences et de leurs situations à chacune des étapes de leur vie : épargner pour faire des études, acheter une première maison, gérer le crédit de la famille ou planifier sa retraite.

Rappelons que l’Autorité des marchés financiers a fait un pas de plus la semaine dernière vers le lancement de la Stratégie québécoise en éducation financière. Avec ce projet, l’AMF fait figure de précurseur puisqu’il n’y a qu’au Québec que l’on trouve une stratégie provinciale en parallèle de l’initiative fédérale.

« Planifier et épargner pour l’avenir »

La Stratégie nationale pour la littérature financière a été conçue pour encadrer les efforts de plusieurs centaines d’organismes publics, privés ou sans but lucratif qui offrent de l’enseignement et des programmes sur ce thème.

Ses objectifs sont d’aider les Canadiens à « gérer leur argent et leurs dettes judicieusement », à « planifier et épargner pour l’avenir » et à « prévenir la fraude et l’exploitation financière, et s’en protéger ».

Selon le gouvernement fédéral, les organismes du pays y parviendront en se concentrant sur trois priorités : « collaborer et partager », « adapter les programmes et utiliser un langage clair » et « communiquer avec le public canadien et obtenir son engagement ».

« Un plan de match pour le pays »

Les Comptables professionnels agréés du Canada ont fait bon accueil au programme gouvernemental. « La stratégie établit le plan de match en littératie financière pour le pays. La profession est fermement résolue à fournir une aide constante en la matière », a déclaré Cairine Wilson, vice-présidente, Responsabilité sociétale à CPA Canada.

Déjà, « plus de 11 000 comptables professionnels sont inscrits, formés et prêts à animer bénévolement des séminaires financiers dans des collectivités partout au pays », a-t-elle précisé.


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.