A A A
Achats/ventes au detail

L’OCRCVM veut aider les investisseurs à s’y retrouver

12 mars 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) profite du Mois de la prévention de la fraude pour rappeler qu’il propose diverses ressources en ligne pour aider à prendre des décisions de placement éclairées.

Avec la base de données Info-conseiller, les investisseurs qui choisissent de faire affaire avec un professionnel travaillant dans une société réglementée par l’organisme peuvent effectuer des recherches sur l’expérience, les compétences et les antécédents disciplinaires de celui-ci.

Cette initiative de l’OCRCVM n’est pas sans rappeler une campagne similaire lancée en 2009 par l’AMF, qui mettait en vedette l’ex-animateur Guy Mongrain, victime d’un conseiller en assurance au début des années 1990.

Centre de ressources pour investisseurs

Ils peuvent aussi se renseigner sur les titres de compétence d’un conseiller et sur ce qu’il a dû faire pour les obtenir en consultant le Glossaire des titres de compétence en finances de l’OCRCVM.

Très facile à utiliser, ce service permet d’accéder, en un seul endroit, à des renseignements portant sur une cinquantaine de titres de compétence couramment utilisés au Canada.

Les investisseurs ont en outre la possibilité de consulter le centre des ressources à l’intention des investisseurs, qui renferme une série complète de ressources et d’outils éducatifs en ligne, dont des tutoriels, des brochures et des bulletins.

250 000 feuillets d’information

« Les vérifications effectuées au moyen de nos ressources en ligne sont une excellente façon, pour les Canadiens, d’en savoir plus sur le placement, sur les services offerts et sur les questions importantes à poser à leur conseiller », explique Lucy Becker, vice‑présidente aux affaires publiques à l’OCRCVM.

Par ailleurs, tout au long du mois de mars, plus de 250 000 signets de l’organisme seront distribués dans les bibliothèques publiques d’un océan à l’autre afin de mieux faire connaître son service Info-conseiller et son glossaire.


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques