A A A
Inflation

Loin d’être prêts à une hausse des taux d’intérêt

27 janvier 2014 | Dominique Lamy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Près de 60 % des Canadiens qui possèdent un portefeuille de retraite ignorent qu’une hausse des taux d’intérêt pourrait diminuer la valeur de certains de leurs placements, indique un sondage de Gestion d’actifs CIBC.

Les investisseurs âgés de 55 à 64 ans semblent d’ailleurs particulièrement mal informés, alors que 65 % d’entre eux ne sont pas conscients qu’une telle hausse des taux pourrait avoir une incidence négative sur leurs avoirs en obligations ou en valeurs mobilières à revenu fixe, étant donné que le prix des obligations diminue lorsque le taux d’intérêt augmente.

Une période prolongée de la chute de taux et une ruée massive contre la volatilité des marchés d’actions ont abouti à des achats importants d’obligations par les investisseurs canadiens pendant les dernières années. Toutefois, la plupart des experts sont d’accord pour dire que cette période de faibles taux d’intérêt est terminée.

Néanmoins, le sondage dévoile que 54 % des Canadiens ne songent pas à modifier leur stratégie d’épargne pour la retraite dans le contexte d’une hausse de taux d’intérêt.

« Les Canadiens comprennent l’incidence d’une hausse de taux sur les dépenses ménagères, comme les prêts hypothécaires et les prêts. Toutefois, il est tout aussi important pour les Canadiens, surtout ceux qui sont sur le point de prendre leur retraite et qui se préparent à tirer un revenu de leur portefeuille, d’être conscients de l’incidence potentielle d’une hausse de taux sur leurs placements », dit Steve Geist, président, Gestion d’actifs CIBC inc.

Certaines stratégies peuvent donc être proposées à vos clients pour les préparer à une hausse éventuelle des taux.

Invitez-les notamment à envisager des investissements « à taux variable » pour obtenir une protection supplémentaire contre les hausses des taux d’intérêt. Contrairement aux investissements obligataires typiques, le taux d’intérêt sur les prêts à taux variable augmente avec les taux de référence. Finalement, vos clients peuvent opter pour des obligations à terme plus rapprochées, puisque plus court est le délai avant l’échéance d’une obligation, moindre sera le risque de taux d’intérêt associé à un tel placement.

À lire : Taux d’intérêt : pas de hausse avant la mi-2015

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques