A A A
Entente

Louis Morisset est nommé président des ACVM

1er avril 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Louis Morisset

Réunies à Toronto, les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) viennent de nommer Louis Morisset à titre de président des ACVM pour un mandat de deux ans prenant fin le 31 mars 2017.

Le président-directeur général de l’Autorité des marchés financiers succède ainsi à William S. Rice, président-directeur général de l’Alberta Securities Commission, qui était à la barre des Autorités depuis janvier 2011.

« C’est un honneur d’avoir été désigné par mes collègues pour prendre les rênes des ACVM en ces temps difficiles », déclare-t-il dans un communiqué publié hier, soulignant que cet organisme joue « un rôle primordial sur les marchés des capitaux du Canada ».

« Un rôle plus essentiel que jamais »

Louis Morisset se dit par ailleurs « déterminé à poursuivre avec diligence le travail de coordination et d’harmonisation de la réglementation des valeurs mobilières à travers le pays ».

« L’efficience de nos marchés des capitaux, des mesures efficaces d’application de la loi et la confiance des investisseurs canadiens demeureront la force d’impulsion de notre organisation, qui est plus essentielle que jamais dans le contexte actuel », conclut-il.

Les membres des ACVM ont par ailleurs nommé Don Murray, président de la Commission des valeurs mobilières du Manitoba, à titre de vice-président, lui aussi pour un mandat de deux ans.

Howard I. Wetston, président du CCR

Enfin, ils ont renouvelé pour la même période le mandat de Howard I. Wetston, président de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario, au poste de président du Comité de coordination de la réglementation (CCR).

Rappelons que les ACVM sont le conseil composé des autorités provinciales et territoriales en valeurs mobilières.

Leur mandat est de « protéger les investisseurs contre les pratiques déloyales et frauduleuses par la réglementation du secteur des valeurs mobilières ». À cette fin, elles doivent notamment s’efforcer de sensibiliser les consommateurs « aux risques, aux responsabilités et aux avantages associés à l’investissement ».

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques