A A A
Accréditation

L’Université Laval obtient l’agrément PRMIA

6 octobre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval vient d’obtenir l’agrément PRMIA  (Professional Risk Managers’ International Association), une première au Canada.

Elle fait donc désormais partie de la quinzaine d’institutions universitaires dans le monde, dont trois seulement en Amérique du Nord, qui ont réussi à établir un partenariat avec cette association.

Avoir l’agrément de la PRMIA lui permettra notamment d’exempter les étudiants de M. Sc. Finance et de MBA Finance de deux des quatre examens menant au titre de Professional Risk Manager (PRM ou Professionnel en gestion des risques).

Ceux-ci auront ainsi accès plus rapidement à ce titre.

Rappelons que la gestion des risques est une discipline de la finance qui permet à une organisation de minimiser les facteurs susceptibles d’avoir des impacts négatifs sur ses activités.

Plus de 90 000 membres dans le monde

« Le professionnel en gestion des risques doit analyser à fond l’information, les tendances et l’histoire financières de l’entreprise, précise l’Université Laval. Il est responsable de définir des normes au-delà desquelles un risque peut se révéler négatif pour l’entreprise, ce qui permet aux gestionnaires de se préparer de façon éclairée à toute éventualité. »

La PRMIA compte quelque 90 000 membres dans le monde. Leur mission est de « contrôler la qualité de la profession en instaurant les plus hauts standards d’éthique, de formation et d’excellence professionnelle ».

Plus de 2 400 compagnies dans le monde embauchent des spécialistes PRM et ce titre est en demande croissante dans l’industrie financière, selon la Faculté des sciences de l’administration.

Cette dernière forme des gestionnaires et des spécialistes depuis 1924. Elle possède déjà deux agréments internationaux : AACSB International, de l’International Association to Advance Collegiate Schools of Business, et EQUIS, de l’European Fondation for Management Development.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques