A A A
Établissements

Manuvie bâtit à Montréal

8 octobre 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La Société Financière Manuvie et Ivanhoé Cambridge, la branche immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec, ont annoncé lundi avoir signé une entente de copropriété afin de construire et d’exploiter un nouvel immeuble de 27 étages au centre-ville de Montréal.

Située au 900, boulevard de Maisonneuve Ouest, cette tour abritera les bureaux de Manuvie et de la Standard Life dans la métropole après que le rachat des activités canadiennes de cette dernière par Manuvie soit conclu.

Fin des travaux en 2017

Elle dit s’attendre à ce que cette opération soit terminée au premier trimestre de 2015 et à ce que l’intégration des activités des deux sociétés s’échelonne sur une période de 18 à 24 mois.

La construction du nouvel édifice est toutefois conditionnelle à l’obtention des approbations des actionnaires et des autorités réglementaires nécessaires à la conclusion de l’acquisition.

Les travaux doivent commencer au début de 2015 et se terminer deux ans plus tard.

L’entente passée avec Ivanhoé Cambridge prévoit notamment que Manuvie occupera des locaux d’une superficie de 24 000 mètres carrés répartis sur 11 étages, dans lesquels seront regroupés les quelque 2 000 employés qui travaillent actuellement dans les différents bureaux de la société financière et de la Standard Life.

Tour « haut de gamme »

Cette tour « haut de gamme » de catégorie AAA, qui portera le nom de Maison Manuvie, sera construite « conformément aux normes de certification LEED Or ». Elle sera en outre reliée par des couloirs souterrains aux stations de métro Peel et McGill.

C’est Ivanhoé Cambridge qui assurera la gestion du projet de développement, ainsi que de la propriété, une fois sa construction terminée.

Ses concepteurs sont Menkès Shooner Dagenais Letourneux Achitectes et l’entrepreneur général chargé des travaux est la firme Pomerleau.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques