A A A

Manuvie dans le mire du STTP

17 avril 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

«Honte à Manuvie pour le harcèlement qu’elle fait subir à nos membres lorsqu’ils sont le plus vulnérables !» Voilà l’un des slogans qu’on lancé les membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) qui ont manifesté leur mécontentement, mercredi dernier, devant le siège social de la compagnie d’assurances.

Depuis l’été dernier, Manuvie agit à titre d’agent de «gestion des cas d’invalidité» pour le compte de Postes Canada. Son mandat consiste à superviser le processus de réintégration au travail des employés qui ont pris congé pour se remettre d’une blessure ou d’une maladie. Selon le STTP, Postes Canada se classerait au 2e rang des lieux de travail les plus dangereux du secteur fédéral. «Depuis trois ans, environ 10 000 travailleurs et travailleuses y subissent un accident du travail chaque année», a précisé le STTP.

Or, selon le syndicat, les représentants de Manuvie exerceraient de la pression sur les bénéficiaires. Ils communiqueraient avec les médecins des travailleurs en congé sans avoir obtenu de ces derniers la permission de solliciter de l’information médicale confidentielle. De plus, ils téléphoneraient au domicile des travailleurs pour les questionner au sujet de leur maladie, de leur blessure ou de leurs antécédents médicaux.

Le STTP dénonce également l’ingérence de Manuvie dans le processus de réintégration au travail à la suite d’une maladie ou d’un accident du travail et les menaces d’imposer des mesures disciplinaires si les travailleurs ne renoncent pas à leurs droits en matière de vie privée. Enfin, Manuvie encouragerait les travailleurs à signer une lettre pour qu’ils renoncent à leurs droits à la protection de leurs renseignements médicaux.

Le porte-parole de Manuvie, Tom Nunn, a refusé de commenter ces accusations qu’il n’a pas réfutées. Il s’est limité à décrire les services que Manuvie offre à Postes Canada. «La gestion intégrée des absences de Manuvie est un programme complet et multidisciplinaire qui vise à soutenir le programme de gestion médicale des absences attribuables à la maladie ou aux blessures à Postes Canada. Elle assure aux directeurs de première ligne un soutien concret en matière de gestion de cas. Quant aux employés, ils bénéficient d’un programme de rétablissement et de retour au travail en toute sécurité et au moment opportun», a précisé Tom Nunn.

Lorsqu’elle a conclu cette entente en juillet dernier, Manuvie a indiqué qu’il s’agit du contrat «de la plus grande envergure» dans ce secteur d’activité depuis 1995. Postes Canada compte 60 000 employés.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000