A A A
Immobilier

Marché de l’habitation : les perspectives pour 2014 et 2015

7 février 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Selon les dernières prévisions de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), les mises en chantier au Québec représenteront 38 000 maisons en 2014 et 38 800 maisons en 2015.

Le nombre de nouvelles maisons individuelles, qui avait baissé en 2013, devrait rester stable : 13 200 en 2014 et 13 400 en 2015. D’après la SCHL, la demande future sera influencée par la croissance modérée de l’emploi, la détente persistante du marché de la revente et la tendance qui favorise les logements collectifs.

Après la baisse enregistrée l’an dernier, les mises en chantier de logements collectifs devraient elles aussi se stabiliser : 24 800 en 2014 et à 25 400 en 2015.

La SCHL estime que ce segment « continuera d’être avantagé par ses prix relativement inférieurs à ceux des maisons individuelles neuves ». Il profitera aussi « du fait que les besoins changent à mesure que la population vieillit et de la tendance à privilégier la densification résidentielle dans les centres urbains ».

Toutefois, « sa croissance sera limitée par une offre relativement élevée de logements neufs et existants, ce qui accroîtra les choix offerts aux acheteurs potentiels ».

Par ailleurs, les ventes de propriétés existantes recensées par le réseau de courtiers immobiliers Centris devraient légèrement augmenter en 2014. « Après s’être quelque peu redressées durant le deuxième semestre de 2013, les reventes poursuivront sur cet élan et seront au nombre de 73 900 cette année », prévoit la SCHL. En revanche, en 2015, les conditions d’achat « seront limitées par des taux d’intérêt qui s’annoncent légèrement plus élevés ».

Malgré tout, quelque 75 000 reventes Centris devraient être recensées en 2015.

En raison d’une plus faible demande et d’une augmentation de l’offre, la SCHL s’attend à ce que les prix des propriétés existantes connaissent une très faible progression. Le retour graduel à un marché plus équilibré maintiendra le taux d’accroissement des prix autour de 1 % cette année et l’an prochain.

Le prix Centris moyen s’établira donc à 265 800 $ en 2014 et à 269 000 $ en 2015.

« Le rythme modéré de la croissance de l’économie et de l’emploi pèsera sur la demande de logements cette année et l’an prochain, conclut Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL pour le Québec. De plus, le nombre de mises en chantier sera aussi limité par des stocks relativement élevés de logements neufs et existants. »

Prévisions de la SCHL relatives au marché de l’habitation pour le Québec

 À lire : Immobilier : hausse des prix de 1 % en 2014

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques