A A A
Économie

Marché de l’habitation : vers une reprise au Québec

26 mai 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les mises en chantier au Québec demeureront stables cette année et augmenteront légèrement l’an prochain, selon les prévisions de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) publiées hier.

Le nombre de mises en chantier de maisons individuelles sera compris entre 10 500 et 11 900 en 2015, et entre 12 000 et 14 000 en 2016, soit une hausse de 14 % à 18 %.

Les mises en chantier de logements collectifs, elles, se situeront entre 22 500 et 25 500 cette année. À noter que, l’an prochain, ce secteur bénéficiera de l’activité prévue dans le segment des résidences pour personnes âgées, ce qui générera de 24 800 à 28 900 nouveaux chantiers.

Revente : de 68 000 à 75 000 transactions

« Une légère accélération de la croissance économique du Québec au cours des deux prochaines années stimulera la demande d’habitation. Durant cette période, le marché de la revente se resserrera quelque peu. Ces deux facteurs feront progresser les mises en chantier », commente Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL pour le Québec.

Du côté de la revente, l’agence fédérale s’attend à ce que de 68 000 à 75 000 transactions soient conclues cette année. « Pour 2016, la fourchette de prévisions change, étant donné que le marché de l’emploi gagnera un peu de vigueur », précise-t-elle, et les ventes de logements existants devraient donc se situer entre 68 500 et 76 000.

Volatilité des prix

Enfin, les prix pourraient soit baisser de 2,2 %, soit progresser de 5,3 % en 2015, avant de fléchir  de 3,7 % ou de grimper de 8,4 % en 2016. Résultat, le prix moyen Centris sera compris dans des fourchettes allant de 260 000 à 280 000 dollars cette année, et entre 262 000 et 295 000 dollars l’an prochain.

Sur le plan national, des perspectives incertaines

Le marché de l’habitation restera stable et les mises en chantier diminueront au pays en 2015 et 2016, selon SCHL.

L’agence fédérale juge que la chute des prix du pétrole et les taux d’intérêts bas influenceront le marché dans plusieurs provinces, dont l’Alberta, ce qui fait que les perspectives du secteur demeurent incertaines.

Prix de vente moyen : de 402 139 à 439 589 $

Le nombre de mises en chantier oscillera de 166 540 à 188 580 cette année, et de 162 840 à 190 930 en 2016.

De leur côté, les ventes devraient être comprises entre 437 100 et 494 500 en 2015, tandis que le montant moyen d’une transaction variera de 402 139 à 439 589 dollars. L’an prochain, elles devraient s’établir entre 424 500 et 491 300 pour un prix moyen évalué entre 398 191 et 457 200 dollars.


La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques