A A A
Justice

Marché Forex : attention à Investment Intelligence Corporation

22 octobre 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Vos clients tentés de spéculer sur le marché des devises (Forex) doivent se méfier d’un stratagème impliquant plusieurs sociétés étrangères et le produit éducatif « ProphetMax Managed FX ».

Selon l’Autorité des marchés financiers (AMF), la société australienne Investment Intelligence Corporation (IIC), son président Senen Pousa et son partenaire d’affaires Joel Friant, promoteur du ProphetMax Managed FX, auraient fait perdre plus de 100 0000 $ à des investisseurs québécois à la recherche de profits rapides sur le Forex.

Ni IIC ni les deux pseudo-conseillers Pousa et Friant ne inscrits sous quelque titre que ce soit à l’AMF.

En principe, l’acquisition de ProphetMax Managed FX permet aux investisseurs de se familiariser avec le fonctionnement du Forex jusqu’à recevoir une invitation à ouvrir un compte de courtage sur devises auprès d’IB Capital FX LLC, une société néo-zélandaise non inscrite.

Les investisseurs sont alors invités à donner un pouvoir de négociation discrétionnaire à IIC sur leur compte. La société texane The Elevation Group et ses agents, notamment Mike Dillard, sont également été impliqués dans ce stratagème par leur rôle joué dans la sollicitation de consommateurs pour le compte de IIC.

En mai 2012, plusieurs centaines d’opérations effectuées par IIC ont provoqué des pertes de plus de 60 % de la valeur des portefeuilles des investisseurs. Suivant cet incident, les autorités réglementaires des États-Unis et de l’Australie sont intervenues, des actifs ont été saisis et un administrateur judiciaire a été désigné pour protéger et redistribuer éventuellement les actifs.

Si certains de vos clients ont été lésés dans cette histoire, ils sont invités à visiter le site Web de l’administrateur judiciaire.

Loading comments, please wait.