A A A

Marché immobilier canadien : Merrill Lynch inquiète

29 octobre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Des économistes de la société Merrill Lynch se montrent de plus en plus inquiets à l’égard du marché immobilier canadien, qui connaîtrait un décalage de deux ans par rapport à celui des États-Unis, rapporte The Globe and Mail.

Des prix en baisse, un nombre important de mises en chantier ainsi qu’un inventaire d’habitations trop élevé sont en train d’engendrer une tendance similaire à celle observée il y a deux ans aux États-Unis, craignent les auteurs d’une recherche rendue publique mardi.

Douglas Porter, économiste en chef délégué à BMO Nesbitt Burns, a également fait état du concept de décalage de deux ans dans un rapport publié en juillet dernier.

Les marchés immobiliers canadien et américain sont différents, avait-il signalé, mais même un ralentissement plus modéré que celui survenu aux États-Unis serait néfaste.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000