A A A

Marchés mondiaux CIBC hausse sa cible pour le S&P/TSX

5 décembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(05-12-2006)Après avoir annoncé en juillet dernier que l’indice S&P/TSX atteindrait les 13 600 points cette année, Marchés mondiaux CIBC en remet et voit maintenant l’indice à 14 000 d’ici la fin de 2007.

Le secteur de l’énergie, encore une fois, et les banques seront les locomotives de cette poussée. « Il est probable qu’on assistera l’année prochaine à une forte hausse du cours des actions du secteur de l’énergie sous l’impulsion d’une remontée du prix du brut qui, après une période de stagnation autour de 60 $US le baril à l’automne, saison intermédiaire, devrait atteindre de nouveaux sommets en 2007 », a indiqué Jeff Rubin, économiste en chef et stratège en chef de Marchés mondiaux CIBC. 

Les valeurs canadiennes devraient afficher un rendement de 13 % en 2007, prédit la firme de courtage, qui surpondère de 8 points le contenu en actions de ses portefeuilles types. Les titres liés à l’énergie et aux banques, qui représentent presque 60 % de la capitalisation boursière totale de la Bourse de Toronto, ont été surpondérés de 4,5 points de pourcentage.

Les actions du secteur des finances, menées par les banques, « sont sur le point de bénéficier de quatre baisses des taux d’intérêt de la part de la Banque du Canada au cours de la prochaine année », soutient CIBC. En effet, les pertes d’emploi de plus en plus nombreuses dans le secteur de la fabrication et la faiblesse économique des provinces centrales du Canada entraîneront un assouplissement de la politique monétaire.

Marchés mondiaux CIBC a décidé de miser sur les fiducies de revenu, après avoir réduit la place qu’elles occupaient dans ses portefeuilles. À la suite de la dégringolade des cours au lendemain de l’annonce du 31 octobre dernier, les rendements moyens des fiducies ont grimpé de 8,5 % à presque 10 %. « Compte tenu de nos prévisions d’un rendement des obligations canadiennes à long terme de moins de 4 % pour l’année prochaine, la plupart des investisseurs trouveront ces rendements très attrayants », a dit Jeff Rubin. Voilà pourquoi sa firme a augmenté de 2 points de pourcentage ses positions dans les fiducies de revenu.

Pour compenser, la maison de courtage a réduit sa pondération des fonds à revenu fixe, mais elle demeure fondamentalement positive sur les perspectives des obligations. Quatre coupures de 25 points de base au taux cible de la Banque du Canada devraient retrancher de 50 à 60 points de base des rendements des obligations à long terme, cacule Jeff Rubin.

« Mais pour le moment, nous devrions supposer que, pendant la prochaine année, les fiducies de revenu produiront de meilleurs rendements que les obligations, en réaction à ces mouvements de taux d’intérêt. »

Pour lire le rapport de Marchés mondiaux CIBC(en anglais), cliquez ici

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000