A A A

Marchés mondiaux CIBC prévoit une hausse rapide des taux d’intérêt au pays

6 mai 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le courtier Marchés mondiaux CIBC croit que la Banque du Canada devra hausser les taux d’intérêt d’au moins 100 points de base d’ici la fin de l’année, mettant ainsi fin à un cycle de baisse des taux qui a commencé en décembre dernier.

«Bien que la Banque du Canada pourrait préparer une autre coupure des taux d’intérêt, les marchés seront surpris de la rapidité avec laquelle elle sera contrainte de revenir sur ces assouplissements», a indiqué Marchés mondiaux CIBC.

La prochaine annonce de la Banque du Canada concernant les taux d’intérêt aura lieu le 10 juin. Le taux directeur est actuellement de 3 %. Il a été abaissé de 50 points de base le 22 avril dernier.

Pourquoi un tel revirement ? Parce que la «pression incessante» sur les prix des aliments et de l’énergie entraînera une accélération substantielle de l’inflation au Canada au cours des 12 prochains mois, forçant la banque centrale à relever les taux.

Devant cette perspective, Marchés mondiaux CIBC a revu la composition de ses portefeuilles types. Il a notamment allégé leur pondération en obligations afin d’ajouter plus de poids du côté des actions. Marchés mondiaux CIBC demeure enthousiaste pour ce qui est des titres de participation, particulièrement dans les secteurs de l’énergie et des matériaux de base. Dans les marchés émergents, dit-il, le développement des infrastructures «dope la demande pour les métaux et d’autres ressources», et l’augmentation des revenus et de la consommation de viandes exercent une pression à la hausse sur les prix agricoles.

«Un retour attendu en 2009 à un déficit mondial de l’offre nous a conduits à modifier à la hausse nos prévisions relatives au prix du cuivre. Comparativement aux autres métaux, l’or n’a pas brillé dernièrement. Mais le retrait de ce côté devrait être temporaire puisque le dollar pourrait encore perdre de la valeur et que l’inflation, alimentée par la hausse du prix du pétrole et de celui des aliments, continue d’attiser les craintes», souligne la firme de courtage.

Par conséquent, les entreprises qui comptent beaucoup sur les céréales, les huiles et autres produits connexes dans leurs intrants sont confrontées à une augmentation de leurs coûts et à une réduction de leurs bénéfices. Voilà pourquoi les stratèges de la CIBC ont réduit d’un point de pourcentage leur position dans les entreprises de transformation et les détaillants du secteur de l’alimentation.

Ils ont aussi jeté du lest dans le secteur des services publics, où le rendement des dividendes «devrait être moins intéressant dans un contexte de hausse des taux d’intérêt». En outre, l’augmentation des coûts des mesures de réduction des émissions de gaz carbonique pourrait aussi réduire la croissance future des bénéfices, particulièrement pour les producteurs d’énergie qui utilisent le charbon.

Le marché canadien continuera à afficher un rendement supérieur à celui du S&P 500 pendant au moins encore un an, estime Marchés mondiaux CIBC. À la fin de 2009, le S&P/TSX devrait atteindre 16 200 points et le S&P 500, 1 475 points.

Pour consulter le rapport de Marchés mondiaux CIBC (en anglais), cliquez ici

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000