A A A
Justice

Marketing frauduleux : opération démantelée par l’AMF

15 juin 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

fraude_vol_titrelire_425Un résident de Laval et deux de Rimouski sont frappés de plusieurs interdictions d’opérations et d’exercice d’activité de courtier à la suite d’une intervention de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Par voie de courriels, Warren English, de Laval, Alain-André Desarzens et sa conjointe Michèle Amiot, de Rimouski, auraient illégalement sollicité des milliers d’épargnants pour qu’ils investissent dans des produits financiers portant les noms de Mega Pension Plan et Cherryshares. En contrepartie de placements variant entre 10 $US et 300 $US, il serait possible de récolter de 1 000 $US à 90 000 $US en peu de temps, promet ce trio douteux.

Au moment d’émettre les ordonnance d’interdiction, le Bureau de décision et de révision a indiqué : « C’est hélas un spectacle auquel on assiste trop souvent dans le domaine de la finance. L’appât le plus efficace est d’abord la modicité de la somme qu’on invite les épargnants à débourser. Cela crée chez eux un sentiment de fausse sécurité puisqu’ils imaginent que s’ils perdent leurs mises de fonds, ils perdent bien peu. Mais si cela marche, que d’argent en perspective! »

Warren English et Alain-André Desarzens sont bien connus des autorités. Le premier fait l’objet d’une interdiction d’opération prononcée par la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario depuis 2003. Il aurait notamment acheté un luxueux condo à Laval en utilisant de l’argent obtenu par le placement illégal des titres liés à Mega Pension Plan. Selon les renseignements recueillis par l’AMF, les mouvements de fonds aux comptes d’English et de sa compagnie Méga International Business totalisent près de 525 000 $.

Quant à Desarzens, il fait l’objet d’une ordonnance d’interdiction sur valeurs prononcée par la Pensylvania Securities Commission en 1999. La preuve amassée démontre qu’il aurait pu, en employant les mêmes méthodes, collecter un montant de 875 000 $US. « Une partie de ces montants a été déplacée dans des comptes ouverts par Desarzens, Amiot et l’Institut des médecines universelles, une compagnie dont Desarzens est président et unique administrateur », précise l’AMF.

Pour ce qui est des ordonnances d’interdiction et de blocage, voici le détail :

– Interdiction de toute opération sur valeurs à l’encontre de Warren English, Alain-André Desarzens, Michèle Amiot ainsi qu’aux sociétés Méga International Business et Institut des médecines universelles, leurs dirigeants, représentants et administrateurs.

– Interdiction de toute activité de conseiller en valeurs à l’encontre des mêmes personnes et sociétés.

– Blocage des fonds, des titres et des autres biens détenus par et pour English, Desarzens, Amiot et les sociétés Méga International Business et l’Institut des médecines universelles.

– Ordonnance de la fermeture du site web de Desarzens (www.myleads.8k.com).

Si vos clients ont été sollicités dans le cadre de cette opération de marketing frauduleux ou de toute autre opération semblable, ils devraient communiquer sans tarder avec le Centre d’information de l’AMF :

Québec : 418 525-0337

Montréal : 514 395-0337

Autres régions : 1 877 525-0337

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000