A A A

Martin Hubbes penche pour des titres américains

6 mars 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(06-03-2007)Interviewé par le Financial Post, le gestionnaire Martin Hubbes indique qu’il accroît depuis un certain temps le contenu étranger du fonds dont il est responsable, le fonds AGF Titres canadiens.

Ce fonds de grande capitalisation a un actif sous gestion de 2,7 milliards de dollars, dont 23 % est investi à l’étranger. Les secteurs qu’il privilégie sont ceux des soins de santé et de la consommation de base. Comme les choix sont limités au Canada, il fait des achats aux Etats-Unis.

Récemment, il a pris position dans  CVS Corp., qui exploite une chaîne de pharmacies et un site Web de vente de médicaments ordonnancés. Cette entreprise du Rhode Island offre de bonnes perspectives de croissance, dit Martin Hubbes. Elle vise les consommateurs aînés en leur offrant une large gamme de médicaments génériques, qui offrent de meilleures marges bénéficiaires que les médicaments d’origine. Le plan d’affaires de CVS Corp. consiste à acheter d’autres entreprises et à les intégrer à ses activités, ce qui entraîne des économies d’échelle profitables à tout le groupe.

Un autre investissement qui lui tient à cœur : Express Scripts. Cette société de St.Louis, au Missouri, offre des services de gestion d’ordonnances et d’administration aux chaînes de pharmacies. Express Scripts emploie 13 000 personnes. Elle est active dans 10 États américains, de même qu’en Ontario et au Québec.

Ailleurs qu’aux Etats-Unis, Martin Hubbes est plus prudent. « Les marchés mondiaux se sont beaucoup appréciés, et rapidement. Ils sont plus susceptibles aux corrections », dit-il.

Au Canada, Martin Hubbes a un faible pour Shoppers Drug Mart. Ce concurrent de Jean Coutu ressemble à bien des égards à CVS Corp. En effet, Shoppers Drug Mart est un leader dans le marché de la pharmacie au pays. Sa politique d’acquisitions sélectives et son objectif d’augmenter le nombre d’établissements plaisent au gestionnaire. Bien que son cours soit élevé, l’action offre encore de bonnes perspectives de croissance.

Il attire également notre attention sur le secteur des services de télécommunication. Il détient de fortes positions dans Telus, qui représente 2 % de son portefeuille. La division sans-fil de Telus procure une croissance intéressante. En outre, Telus se défend très bien contre la montée de la technologie VoIP. Martin Hubbes est aussi un partisan de Rogers Communications, l’une des rares entreprises canadiennes à intégrer des services complets de télécommunications et de câblodistribution, dit-il.

À la fin de janvier, Martin Hubbes a vendu ses actions de l’aurifère Newmont Mining. Non pas qu’il délaisse ce secteur. Au contraire, il a utilisé le produit de la vente pour se procurer des titres de Yamana Gold, de Agnico-Eagle Mines et der Goldcorp. Ces trois entreprises, note-t-il, devraient fournir une performance supérieure à celle attendue pour Newmont Mining.

Loading comments, please wait.