A A A
Justice

Martin Luc Derome radié deux ans

10 octobre 2013 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Pour avoir payé des personnes afin qu’elles agissent en tant que représentant, alors qu’elles ne détenaient pas de permis, et pour avoir remis à un représentant différents montants issus d’un partage de commissions autrement que par l’entremise du cabinet pour lequel il travaillait, Martin Luc Derome a été radié pour deux ans par la Chambre de la sécurité financière (CSF). M. Derome était conseiller en assurances et rentes collectives dans la région de Montréal.

Il a également été reconnu coupable d’avoir « faussement témoigné de diverses signatures sur des propositions soumises à des sociétés d’assurance et d’avoir permis à un représentant de soumettre à une société d’assurance des propositions l’identifiant faussement comme le représentant du client ». M. Derome a aussi été reconnu coupable d’avoir omis de recueillir tous les renseignements et de ne pas avoir fait une analyse complète et conforme des besoins financiers de plusieurs clients.

Le comité de discipline de la CSF a pris en compte que, depuis les événements, M. Derome a disposé de sa clientèle, n’est plus détenteur d’aucun certificat et qu’il a reconnu les fautes qui lui sont reprochées. Cependant, compte tenu de l’importance des fautes commises, qui « vont au cœur de l’exercice de la profession et sont de nature à déconsidérer celle-ci », le comité a décidé de radier M. Derome pour deux ans, en plus de le condamner au remboursement des débours.

Loading comments, please wait.