A A A
Calculatrice

MFS Gestion de Placements modifie ses Fonds Stratégie de vie

11 février 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


MFS Gestion de Placements annonce qu’il a apporté des changements à ses Fonds Stratégie de vie canadiens. Le but : mieux s’adapter aux nouvelles réalités de la planification de la retraite.

La compagnie estime que si chaque investisseur possède un ensemble unique d’objectifs de placement, son degré de tolérance au risque varie selon les différentes étapes de sa vie. Cependant, d’une manière générale, il souhaite faire fructifier son capital au début de sa vie active et assurer la préservation de son avoir à mesure qu’il vieillit.

Pour atteindre cet objectif, les nouveaux Fonds Stratégie de vie « utilisent une méthode de répartition de l’actif différenciée qui vise à générer des rendements conformes aux attentes de l’investisseur », affirme MFS.

Ces fonds sont destinés à investir dans un portefeuille diversifié de fonds à gestion active de MFS composés d’actions canadiennes, d’actions mondiales, de titres à revenu fixe et de placements immobiliers.

MFS souligne que la crise financière actuelle démontre la nécessité d’une diversification mondiale. En effet, rappelle la compagnie, les marchés boursiers canadiens ont été durement touchés par l’éclatement de la bulle technologique en 2000-2002 et par la crise financière mondiale.

« Pour beaucoup de baby-boomers dont le portefeuille de retraite est en grande partie composé d’actions, ces replis boursiers n’auraient pas pu tomber plus mal. Et pour les investisseurs nés entre 1965 et 1984, ceux de la génération X, les effets de ces deux récessions ont été tout aussi graves. »

Or, les nouveaux Fonds Stratégie de vie « sont conçus pour réduire une partie des risques associés à une forte concentration en actifs canadiens », assure le gestionnaire de portefeuilles.

Stratégie à géométrie variable

« De nombreux investisseurs canadiens possèdent une forte exposition aux marchés boursiers locaux, analyse MFS. Pour les jeunes investisseurs et ceux d’âge moyen, cette prédilection pour les placements canadiens peut avoir un effet important sur leur portefeuille de retraite en cas de repli des marchés locaux. »

En revanche, « à l’approche de la retraite, un portefeuille essentiellement composé de titres à revenu fixe canadiens peut contribuer à limiter la volatilité à court terme et les risques de change, et générer des revenus réguliers ».

La compagnie, qui possède des bureaux dans plusieurs pays, dont les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Brésil, le Japon, Singapour et Hong-Kong, mise sur une diversification mondiale.

Cette stratégie est intéressante pour l’investisseur, surtout lorsqu’il commence à épargner, soutient MFS. En effet, elle « permet de limiter les risques particuliers à un pays donné et de profiter d’un univers de placements mondiaux plus vaste ».

À l’approche de la retraite, « le fonds s’ajuste et accroît son exposition aux placements canadiens à revenu fixe, mieux adaptés aux investisseurs qui disposent de moins de temps pour épargner avant de devoir puiser dans leurs économies en dollars canadiens ».

Loading comments, please wait.