A A A
Horloge

MICA souffle ses 30 bougies

8 février 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

MICA_Cabinets_30ans_anniversaireQuelque 250 conseillers, partenaires d’affaires et employés ont récemment souligné les 30 ans de MICA et rendu hommage à son regretté fondateur, Me Denis Savard.

« Il en a coulé de l’eau sous les ponts depuis que Me Denis Savard fondait son cabinet d’assurance de personnes à Québec, en 1986 », lit-on à juste titre sur le nouveau site web de MICA.

Le cabinet de services financiers indépendant de Québec, qui a joint en 2013 le classement Profit 500 des entreprises en plus forte croissance au pays, gère aujourd’hui des actifs de plus de 2,5 G$ et a plus de 60 millions de primes d’assurance en vigueur.

Il emploie 70 personnes à ses bureaux de Québec et de Montréal et compte 175 conseillers, répartis aux quatre coins de la province.

Réunie le 29 janvier dernier à Lévis, la grande famille MICA a voulu souligner ce parcours couronné de succès.

Le président du cabinet et fils du fondateur, Gino-Sébastian Savard, a d’ailleurs rendu hommage aux grands de l’organisation disparus pendant la dernière année, dont son père, Me Denis Savard, décédé en juillet 2015.

« Une vidéo posthume a d’ailleurs ému plusieurs des participants pour qui il a été un mentor, un phare, un emblème », précise un communiqué.

On y voit notamment défiler des photos de personnes et de moments qui ont marqué l’histoire de MICA. « La petite boîte de Québec est devenue grande », affirme fièrement son narrateur.

TROIS GÉNÉRATIONS ET NOUVELLE IDENTITÉ

Fait à signaler, la fille du président, Ann-Rebecca, était présente à l’événement. Étudiante en administration et en gestion des affaires, cette représentante de la troisième génération de Savard se joindra au cabinet de services financiers « d’ici peu », précise-t-on.

MICA en a également profité pour dévoiler son nouveau logo, sa nouvelle image d’entreprise plus épurée, de même que son nouveau site web.

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques