A A A
Justice

Michel Julien dans la mire de l’AMF

7 mai 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le négociateur de devises Michel Julien devra répondre de 22 infractions à la Loi sur les valeurs mobilières pour lesquelles il est passible d’amendes totalisant 403 000 $.

Selon l’Autorité des marchés financiers (AMF), Michel Julien aurait illégalement exercé les activités de conseiller et de courtier en valeurs sans détenir l’inscription réglementaire.

Il aurait notamment effectué :

  • du démarchage en vue de gérer des portefeuilles de valeurs (4 chefs) ;
  • de la gestion de portefeuilles pendant 188 jours (3 chefs) ;
  • du démarchage relatif à des placements de contrats d’investissement pour le compte de Regis Investment Fund (6 chefs).

Pour ces 13 infractions d’exercice illégal, l’AMF réclame des amendes totalisant 238 000 $.

Ce n’est pas tout. Michel Julien est aussi visé par 6 chefs d’accusation pour avoir aidé au placement sans prospectus de contrats d’investissement de Regis Investment Fund et par  3 chefs pour s’être porté garant de la valeur éventuelle de titres, soit en garantissant le capital investi et/ou les rendements anticipés. Dans ces cas, l’AMF exige des amendes qui montent à 165 000 $.

Il convient de préciser que six investisseurs québécois auraient perdu 372 000 $US dans les histoires de Michel Julien. Celui-ci les aurait sollicités alors qu’il offrait des séminaires sur le fonctionnement du marché des devises.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000