A A A
Justice

Michel L’Italien doit payer un demi-million de dollars en amendes

24 mars 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

CIBC_amendeLe pseudo-conseiller Michel L’Italien a reconnu sa culpabilité à 102 chefs d’accusation pour avoir notamment exercé l’activité de courtier sans être inscrit et placé des produits financiers sans prospectus. Résultat : le tribunal l’a condamné à payer des amendes totalisant 500 000 $.

Michel L’Italien peut s’estimer chanceux, car l’Autorité des marchés financiers (AMF) réclamait au départ une pénalité de près de 700 000 $.

Les faits qui sont reprochées à L’Italien remontent à 2005 et 2006. À une quarantaine d’investisseurs, principalement des résidents de la Côte-Nord, Michel L’Italien a promis que des investissements dans deux sociétés, Water Bank of America et Corporation financière Rockies, généreraient des performances supérieures à la moyenne. Il leur a mentionné que le titre de Water Bank of America serait admis à la cote d’une Bourse.

Ces investisseurs se sont donc procurés pour 660 000 $ de ces actions, mais les rendements espérés se font toujours attendre. Certes, ils détiennent encore des actifs, mais que valent-ils ? Sûrement pas grand-chose.

Dans son plaidoyer de culpabilité, Michel l’Italien a dit qu’il s’engageait à collaborer avec l’AMF pour restituer aux investisseurs leurs certificats d’actions.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000