A A A
Justice

Michel L’Italien doit payer un demi-million de dollars en amendes

24 mars 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

CIBC_amendeLe pseudo-conseiller Michel L’Italien a reconnu sa culpabilité à 102 chefs d’accusation pour avoir notamment exercé l’activité de courtier sans être inscrit et placé des produits financiers sans prospectus. Résultat : le tribunal l’a condamné à payer des amendes totalisant 500 000 $.

Michel L’Italien peut s’estimer chanceux, car l’Autorité des marchés financiers (AMF) réclamait au départ une pénalité de près de 700 000 $.

Les faits qui sont reprochées à L’Italien remontent à 2005 et 2006. À une quarantaine d’investisseurs, principalement des résidents de la Côte-Nord, Michel L’Italien a promis que des investissements dans deux sociétés, Water Bank of America et Corporation financière Rockies, généreraient des performances supérieures à la moyenne. Il leur a mentionné que le titre de Water Bank of America serait admis à la cote d’une Bourse.

Ces investisseurs se sont donc procurés pour 660 000 $ de ces actions, mais les rendements espérés se font toujours attendre. Certes, ils détiennent encore des actifs, mais que valent-ils ? Sûrement pas grand-chose.

Dans son plaidoyer de culpabilité, Michel l’Italien a dit qu’il s’engageait à collaborer avec l’AMF pour restituer aux investisseurs leurs certificats d’actions.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000