A A A
Entente

Mieux servir les investisseurs âgés

1er juin 2016 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

personne_age_retraite_client_boomer_aine_425Avec le vieillissement de la population, les aînés sont de plus en plus nombreux et leur espérance de vie ne cesse d’augmenter. Quelques outils pour conseiller cette clientèle avec doigté.

Les représentants en placement peuvent jouer un rôle important dans la réduction des risques d’exploitation financière de leurs clients âgés, soutient Andrew Kriegler, PDG de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM), par voie de communiqué.

L’an dernier, près de la moitié des poursuites entamées par le Service de la mise en application de l’OCRCVM portait sur des contraventions aux règles sur la convenance et concernait principalement des clients âgés et vulnérables.

Pour guider les sociétés et les conseillers en ce sens, l’OCRCVM profite du mois des aînés, en juin, pour publier une note d’orientation mettant l’accent sur les principales questions de conformité et de surveillance à considérer lorsque l’on sert des clients âgés.

On y retrouve notamment un rappel des règles sur les procurations et le contrôle diligent des produits. L’organisme offre aussi quelques conseils sur des mesures à prendre en cas d’exploitation financière ou de baisse des facultés, des cas souvent difficiles à traiter pour les conseillers.

L’organisme offre aussi de nouvelles ressources de formation, aussi bien pour les investisseurs que pour les conseillers.

DES WEBÉMISSIONS

Parmi les nouveaux outils, un bulletin intitulé Êtes-vous bien préparé financièrement? pourra être utilisé par les conseillers en placement lors de conversations avec leurs clients âgés.

Mais l’organisme va plus loin. En juin, les conseillers pourront visionner en ligne une émission présentant les points de vue du consommateur, du secteur et de l’organisme de réglementation, ainsi que plus de conseils pour mieux répondre aux besoins et aux difficultés des investisseurs âgés.

Une autre webémission sera aussi disponible, s’adressant cette fois directement aux consommateurs. Les conseillers sont invités à la regarder avec leurs clients.

Les deux capsules incluront un commentaire de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC). Cette dernière a noté dans sa Stratégie nationale pour la littératie financière la nécessité d’une communication plus claire avec les clients âgés.

« Les consommateurs ont besoin de documents, de formulaires et de processus faciles à comprendre, soutient Lucie Tedesco, commissaire de l’ACFC. Et les fournisseurs de produits et de services financiers doivent aussi être clairs dans leurs échanges verbaux avec les clients. »

Des conseils qui valent pour les personnes de tous âges, pas seulement les aînés!

La rédaction vous recommande :

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques