A A A
Immobilier

Moins de ventes résidentielles dans la région de Montréal

9 septembre 2014 | Rémi Maillard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les ventes résidentielles ont baissé de 6 % en août dernier par rapport à la même période en 2013, d’après des données publiées hier par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Dans l’ensemble, 2234 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du mois précédent. Ce recul fait suite aux hausses de 3 % et de  2 % enregistrées respectivement en juin et en juillet.

Pour sa part, le prix médian des maisons unifamiliales dans l’ensemble de la région montréalaise est resté stable en août par rapport à la même période l’an dernier, à 285 000 $.

Le prix des copropriétés a enregistré un léger recul de 1 %, pour s’établir à 230 150 $, soit la première baisse depuis huit mois.

Les ventes de ce type de logement ont par ailleurs connu une diminution de 11 %, note la CIGM, alors que celles-ci avaient au contraire bondi de 13 % en juillet.

Quant au prix des plex, il s’est fixé à 439 000 $, soit 2 % de plus qu’il y a un an.

Les ventes baissent…

Sur le plan géographique, tous les secteurs ont connu un ralentissement des ventes en août : -4 % sur l’île de Montréal et dans Vaudreuil-Soulanges, -5 % sur la Rive-Nord, -8 % à Laval et -9 % sur la Rive-Sud.

« En juillet, c’est pourtant la Rive-Sud qui avait connu la plus forte augmentation du nombre de transactions », souligne la CIGM.

… tandis que l’offre augmente

La CIGM relève par ailleurs que le nombre de propriétés inscrites dans le système Centris des courtiers immobiliers a poursuivi sa tendance à la hausse.

L’offre d’habitations à vendre était ainsi 9 % plus élevée en août qu’à la même période en 2013.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.