A A A
Immobilier

Montréal : hausse des ventes résidentielles

6 novembre 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le mois d’octobre a été le mois le plus actif des quatre dernières années sur le marché résidentiel de l’agglomération montréalaise, rapporte la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

Malgré la hausse continue des prix, le marché résidentiel montréalais poursuit sur sa lancée.

Ainsi, 2 860 propriétés ont été vendues en octobre dernier, soit un bond de 9 % par rapport à octobre 2014. Il s’agit en outre de la huitième augmentation mensuelle consécutive depuis le début de cette année.

Voici les variations du nombre de ventes par type de propriétés entre octobre 2014 et 2015 :

  • copropriétés : hausse de 11 %;
  • maisons unifamiliales : hausse de 10 %;
  • multiplex : baisse de 3 %, après deux mois de forte croissance.

C’est sur la Rive-Nord et la Rive-Sud que la croissance est la plus marquée. Ces deux régions ont enregistré une hausse du nombre de ventes résidentielles de 14 % en un an.

La croissance s’élève à 10 % dans l’île de Montréal, tandis qu’on observe un recul de 2 % à Laval et de 15 % dans le secteur de Vaudreuil-Soulanges, ce qui représente le repli le plus important observé le mois dernier dans la région.

LE CAP DES 300 000 $

Pour la toute première fois, le prix médian d’une propriété unifamiliale a franchi, le mois dernier, le cap psychologique des 300 000 $ dans la grande région montréalaise. Il s’agit d’une progression de 5 % par rapport à il y a un an. Et de la hausse la plus élevée des 22 derniers mois.

À 454 500 $, le prix médian des plex n’a pour ainsi dire pas bougé (+1 %) entre octobre 2014 et 2015. Pour leur part, les copropriétés ont trouvé preneur au prix médian de 240 000 $, enregistrant leur premier recul mensuel (-3 %) depuis le début de 2015.

Si le nombre de transactions a augmenté en octobre dernier, l’inventaire des propriétés à vendre était quant à lui en légère diminution (-1 %) par rapport à octobre 2014. Au total, on recensait 33 014 inscriptions sur le site web Centris qu’utilisent les courtiers et agents membres de la Chambre immobilière du Grand Montréal.

« Il importe de souligner que les données d’octobre laissent voir une toute première baisse de l’offre de propriétés à vendre en un peu plus de cinq ans dans la région montréalaise », affirme Sylvain Girard, vice-président du conseil d’administration de la CIGM.

La rédaction vous recommande : 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques