A A A
Établissements

Morneau Shepell : un trimestre négatif pour les caisses de retraite

22 juillet 2011 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Selon les résultats de l’Univers de performance des fonds communs des gestionnaires de caisses de retraite de Morneau Shepell, les gestionnaires de fonds communs diversifiés ont enregistré, au deuxième trimestre, un rendement médian avant frais de gestion de -0,7 %.

Malgré la bonne performance du marché obligataire, la faiblesse des marchés boursiers, en particulier le marché canadien, a fait en sorte que le rendement médian des caisses de retraite a été négatif durant le trimestre. « Depuis le début de l’année, le rendement médian reste positif à 1,6 %, mais en deçà des hypothèses actuarielles », affirme Jean Bergeron, associé et responsable du Groupe de services-conseils en gestion d’actif de Morneau Shepell. « De plus, la situation financière des caisses de retraite s’est légèrement détériorée depuis le début de l’année, puisque le passif actuariel de solvabilité s’est accru de façon un peu plus importante que la valeur des actifs des caisses de retraite. En effet, le passif de solvabilité d’une caisse moyenne a progressé d’environ 2,9 % depuis le début de l’année ».

Au cours du deuxième trimestre de 2011, les gestionnaires de fonds communs diversifiés ont produit, en moyenne, un rendement légèrement inférieur à celui du portefeuille de référence. En effet, le rendement médian des gestionnaires (-0,7 %) a été inférieur de 0,1 % au rendement du portefeuille de référence (avec une répartition de 55 % en actions et de 45 % en titres à revenu fixe) utilisé par plusieurs caisses de retraite (-0,6 %).

Les obligations canadiennes s’en sortent mieux
Pour le deuxième trimestre de 2011, les gestionnaires d’obligations (mandat Univers) ont obtenu un rendement médian de 2,4 %, soit un rendement inférieur de 0,1 % à celui de l’indice de référence DEX Univers (2,5 %).

Les obligations à long terme ont connu un rendement de 3,9 %, alors que les obligations à moyen et à court terme ont enregistré des rendements de 2,9 % et 1,5 % respectivement. Les obligations à rendement élevé ont affiché un rendement de 0,9 %, tandis que les obligations à rendement réel ont atteint un rendement de 4,0 %.

Les actions canadiennes dans le rouge
Durant le deuxième trimestre, les gestionnaires d’actions canadiennes ont produit un rendement médian de -4,8 %, comparativement à un rendement de -5,1 % pour l’indice S&P/TSX.

Pendant cette période, l’indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX a reculé de 8,2 %, tandis que l’indice complémentaire S&P/TSX pour les titres à moyenne capitalisation a enregistré des pertes de 5,7 % et que l’indice S&P/TSX 60, qui correspond aux titres à grande capitalisation, a généré un rendement de -5,0 %.

Les actions étrangères au neutre
Par ailleurs, les rendements des actions américaines ont été pratiquement nuls obtenant seulement 0,1 % de gain, alors que l’indice S&P 500 subissait une perte de 0,4 % ($ CA). Les actions internationales ont connu une performance de 1,3 % contre 0,8 % pour l’indice MSCI EAEO ($ CA); 0,3 % pour les actions mondiales contre -0,3 % pour l’indice MSCI Monde ($ CA); -1,8 % pour les actions des marchés émergents contre -1,8 % pour l’indice MSCI marchés émergents ($ CA).

Les placements non traditionnels en perte de vitesse
Enfin, l’indice Dow Jones Credit Suisse des fonds de couverture a fourni un rendement de -1,1 % ($ CA) au deuxième trimestre de 2011.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000