A A A
Économie

Nager à contre-courant

7 janvier 2014 | Susy Abbondi | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La stratégie de placement à contre-courant consiste à faire le contraire de tout le monde en matière de placement. Les investisseurs à contre-courant cherchent à faire des profits en allant à l’encontre des idées reçues : lorsque le troupeau réagit exagérément à une information à court terme, le cours des actions fléchit de façon exagérée et ils cherchent à tirer profit du retour à la moyenne.

Qu’il s’agisse d’une baisse ou d’une hausse, les investisseurs à contre-courant repèrent les mouvements de masse qui entraînent des erreurs d’évaluation des titres, et puisque les marchés évoluent selon des cycles, les schémas comportementaux deviennent prévisibles dans une certaine mesure.

Par exemple, le marché haussier s’enclenche habituellement avec l’augmentation graduelle du cours d’actifs autrefois négligés ou d’une nouvelle catégorie d’actifs. Les premiers investisseurs ont commencé à en reconnaître la valeur intrinsèque, alors que les autres restent prudents.

Après une longue progression ascendante, la tendance se confirme. Les gens commencent à prêter attention et la couverture médiatique s’intensifie. La majorité des investisseurs institutionnels prennent part au mouvement et l’afflux important de capital entraîne une hausse des cours, ce qui incite le grand public à vouloir sa part du gâteau. Le cours continue à augmenter et c’est l’euphorie.

En empruntant le chemin inverse, les investisseurs à contre-courant saisissent des occasions qui passent inaperçues aux yeux des autres. Par exemple, Warren Buffett a été fustigé parce qu’il avait refusé de participer à l’exubérance irrationnelle des investisseurs à l’égard de la hausse qui s’est emparée du marché des titres technologiques en 1999 et au début de l’an 2000. Cette décision l’avait rendu impopulaire auprès de certains de ses actionnaires et des médias, jusqu’à ce que l’effondrement de ce marché lui donne raison.

Pour adopter une stratégie à contre-courant, il faut appliquer de nouvelles idées et de nouveaux concepts afin de rehausser les rendements des investissements. En d’autres mots, pour s’élever au-dessus de la moyenne, il ne faut pas faire comme les autres, que ce soit en vendant à découvert les titres qui ont atteint des niveaux insoutenables, ou en achetant des titres impopulaires ou sous-évalués.

Voici trois façons de nager à contre-courant.

1. Pensez pour vous-même 

Faites vos propres recherches. Nous vivons à une époque d’affluence d’informations. Pour penser clairement et par vous-même, n’écoutez pas la majorité des nouvelles à court terme au sujet des marchés.

Au lieu de prendre des décisions en fonction d’informations transmises au compte-goutte, sur les lieux mêmes qui ont fait la nouvelle, basez-vous sur les faits concrets que vous aurez lus dans le rapport annuel d’une entreprise.

Lorsque vous faites des recherches, rappelez-vous que notre cerveau est programmé pour repérer des preuves qui soutiennent nos hypothèses initiales. Pour déjouer ce biais comportemental, poussez-
vous à trouver des données contraires qui réfutent votre thèse. Posez-vous la question suivante : « Dans quel contexte concret ma stratégie d’investissement à long terme cesserait-elle d’être pertinente? »

Aussi, tenez-vous-en à ce que vous savez. Si vous investissez dans des entreprises dont vous avez une bonne connaissance pratique, vous aurez moins de doutes au moment de prendre des décisions.

2. Laissez-vous guider par l’évaluation

Une impression de marché très haussier ou très baissier est un bon indice précurseur. En général, ces impressions indiquent que le marché commence à emprunter le chemin inverse. Pour les titres particuliers, toutefois, ne vous faites pas piéger et choisissez des titres qui possèdent une réelle valeur.

Un titre aura de la valeur pour un investisseur s’il a chuté ou grimpé bien au-dessus de la valeur intrinsèque de l’entreprise. Ce dernier pourra alors être acheté et conservé en attendant qu’il retrouve sa valeur réelle, ou être vendu dans l’espoir d’une chute du cours. Un piège serait de choisir un titre dont le cours baissier est justifié.

La saison des bilans offre l’exemple parfait de circonstances dans lesquelles le cours du titre d’une entreprise se détache de sa valeur intrinsèque. Si une entreprise a connu un trimestre difficile, les investisseurs se désintéressent du titre. Ils vendent, puis d’autres suivent ce qui entraîne la chute du cours.

Pendant que le grand public déguerpit, les investisseurs à contre-courant qui sont bien préparés peuvent y voir une occasion en or. Ils profitent de la panique pour en faire leurs choux gras.

Afin d’éviter le piège d’une mauvaise évaluation de la valeur, recherchez des entreprises avec des équipes de gestion solides, des produits novateurs et des processus efficaces qui généreront de bons bénéfices dans un avenir prévisible. Les entreprises qui correspondent à cette description ont plus de chance de traverser les tempêtes.

3. Maîtrisez vos émotions

Les investisseurs ont tendance à être trop confiants et à se laisser guider par leurs émotions plutôt que par les faits. Il peut être difficile de ne pas se laisser gagner par le pessimisme qui provoque des fluctuations de marchés ou par l’optimisme qui contribue à créer des bulles spéculatives, mais il faut y parvenir.

En comprenant qu’il s’agit d’une faiblesse humaine naturelle, vous maîtriserez mieux vos émotions pendant la prise de décision. S’informer et se donner un cadre rationnel de travail, dont nous avons parlé plus tôt, contribue également à minimiser l’interférence des émotions.

Adopter une stratégie à contre-courant n’est peut-être pas un sujet à aborder autour de la machine à café, mais c’est une stratégie qui a le potentiel d’être très profitable. Si vous voulez du rendement, ne restez pas dans les rangs; faites plutôt cavalier seul.


Susy Abbondi est analyste boursière à Duncan Ross Associates. Ce texte est paru dans le magazine Advisor’s Edge Report.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000