A A A

Norbourg : Mario Dumont redemande une enquête publique

16 juin 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Vendredi, Mario Dumont, chef de l’ADQ, a encore exigé qu’il y ait enquête publique sur le scandale Norbourg. Le gouvernement Charest refuse toutefois une telle enquête, affirmant que le recours collectif contre Norbourg doit se poursuivre.

Le chef de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale indique avoir du mal à croire que seul Vincent Lacroix ait été impliqué dans la fraude. Malgré la condamnation du PDG de Norbourg, Mario Dumont considère que plusieurs points nécessitent encore un éclaircissement et que l’AMF et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pourraient avoir été négligentes dans cette affaire.

M. Dumont aimerait d’abord savoir pourquoi l’AMF n’a pas tenter de protéger l’argent des investisseurs lorsqu’elle a eu vent de fraude chez Norbourg et pourquoi elle a facilité le transfert du fonds Évolution de la CDPQ vers l’ancienne firme de Vincent Lacroix. Il voudrait aussi savoir pourquoi la CDPQ a vendu son fonds Évolution à Norbourg sans s’assurer a priori que Norbourg avait les compétences pour le gérer.

Puisque le gouvernement a refusé sa demande de commission d’enquête, le chef de l’ADQ a annoncé qu’un groupe de travail de trois députés sera formé. Ces députés devront continuer à fouiller le cas Norbourg afin d’accumuler plus d’information pour la demande d’enquête.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000