A A A

Norman Burns : une des longues procédures de la CSF

30 juin 2009 | Ronald McKenzie et Yves Bonneau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’affaire Norman Burns soulève une question fondamentale : comment ce conseiller a-t-il pu courir si longtemps sans être importuné ? De 1995 jusqu’au jour de son arrestation il y a deux semaines, Norman Burns a eu amplement le temps de délester des consommateurs de la région de Trois-Rivières d’une somme de près de 5 millions de dollars.La prévention passe par l’éducation
Il faut dire que si les consommateurs avaient réagi sans tarder, les chances d’épingler tôt Norman Burns auraient été meilleures. Et s’ils avaient porté plainte aux bons endroits, les autorités seraient probablement intervenues plus rapidement. Un des clients que Conseiller.ca a interviewés ignorait l’existence même de la CSF et de l’Autorité des marchés financiers ! Un autre a déclaré qu’il ne faisait confiance ni à la CSF ni à l’AMF et qu’il préférait faire cavalier seul, tout en fondant peu d’espoir de retrouver les 70 000 $ qu’il a confiés à Norman Burns.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000