A A A
Entente

Objectif : briser l’isolement des victimes de crimes financiers

9 avril 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’Autorité des marchés financiers (AMF) et trois Centres d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) joignent leurs efforts afin de briser l’isolement des victimes de criminalité financière et de les soutenir afin qu’elles puissent retrouver l’équilibre dans leurs activités quotidiennes.

Les CAVACS concernés sont ceux de la Montérégie, de la Côte-Nord et de l’Outaouais.

Les ententes intervenues entre ces organismes instaurent un protocole permettant au personnel de l’AMF de diriger directement les victimes vers l’expertise du CAVAC dans les régions visées. Une telle entente existe déjà depuis avril 2013 avec le CAVAC de Montréal.

« Nos spécialistes sont formés pour offrir des services de première ligne d’intervention “psychosociojudiciaire” aux victimes de criminalité financière. Ces ententes permettront de rejoindre et épauler une clientèle parfois vulnérable qui sollicite peu les services malgré de nombreuses conséquences liées à leur victimisation », indique Catherine Cartier, directrice générale du CAVAC Montérégie.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques