A A A

Ordonnance de blocage contre Mount Real

11 novembre 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(11-11-2005)Un nouveau scandale financier vient d’éclater. Quelque 800 clients de la firme de gestion financière Corporation Mount Real, de Montréal, et de ses sociétés affiliées pourraient être incapables de récupérer leur capital.

Une somme évaluée à 65 millions de dollars serait en jeu. Mais l’Autorité des marchés financiers(AMF), qui a obtenu jeudi une ordonnance de blocage et d’interdiction de transaction contre Mount Real, doute de la justesse de ce montant. En effet, le montant pourrait être supérieur et le nombre de clients lésés, plus élevé.

À ce jour, 15 épargnants se sont plaints à l’AMF, alléguant qu’ils ne pouvaient obtenir le paiement de l’intérêt et du capital sur des billets de dépôt que Mount Real a émis sans prospectus ni dispense de l’AMF.

Selon le quotidien La Presse , Mount Real opérait de cette façon depuis une douzaine d’années. Cette organisation a ses actions cotées à la Bourse de Toronte(MRF.TO), qui examine présentement le maintien de l’inscription du titre de Mount Real. «L’examen de la société est effectué selon la procédure d’examen accéléré», a précisé la Bourse. Pour l’heure, la négociation des actions de Mount Real est suspendue.

Comme dans le cas Norbourg, on a affaire à une «organisation bien structurée aux multiples tentacules pour laquelle le respect de la loi et des règles élémentaires en matière de placement en valeurs mobilières n’est pas une priorité», constate l’AMF.

En effet, l’ordonnance, obtenue au terme de six mois d’enquête, vise Mount Real et plusieurs sociétés qui lui sont liées : Valeurs mobilières iForum, Services financiers iForum, Gestion MRACS, Real Vest Investments et Real Assurance Acceptance Corporation. Sont également visés les principaux administrateurs de ces entreprises : Lino P. Matteo, Laurence Henry, Joseph Pettinichio, Andris E. Spura, Paul D’Andrea, Laraine Lyttle et Lowell Holden.

À la suite de l’émission de l’ordonnance, des huissiers se sont présentés aux bureaux de Mount Real afin d’y saisir des documents.

Pour faire la lumière dans cette affaire, le ministre des Finances, Michel Audet, a désigné Jean Robillard, de la firme Raymond Chabot Grant Thornton, à titre d’administrateur provisoire. Il doit remettre un premier rapport dans 30 jours. Les clients floués auront alors une idée de ce qu’il est advenu de leurs placements.

Il est bon de noter qu’un des principaux actionnaires de Mount Real est John Xanthoudakis, qui était le pdg du Groupe Financier Norshield. Cette entreprise spécialisée en fonds de couverture, rappelons-le, a refusé en mai dernier de rembourser ses clients d’une somme de 335 millions de dollars, montant dont on est toujours sans nouvelles.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000