A A A
Lecture

Ordre ou non?

27 octobre 2014 | Bruno Geoffroy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Flavio Vani

<< Page précédente

Moment historique. Le 5 juin dernier, les 20 sections régionales de la Chambre de la sécurité financière (CSF) décident de se regrouper sous le chapeau juridique d’une seule association autonome : la Corporation des professionnels en services financiers.

« Avec un ordre, nous pourrions décider d’un niveau de formation de base pour les conseillers financiers, par exemple. Aujourd’hui, tous n’ont pas le même degré de compétences ou les mêmes diplômes pour mener au titre. De plus, en cas d’infraction et de plainte, l’ordre pourrait radier une personne de la profession par l’entremise de son comité de discipline. Ce n’est pas le cas avec la CSF, qui agit comme un quasi-ordre », dit Flavio Vani, président de l’Association professionnelle des conseillers en services financiers du Québec.

Selon lui, une personne radiée dans une discipline comme l’assurance de personnes peut tout de même exercer comme planificateur financier, par exemple.

« Faux », répond Luc Labelle, président et chef de la direction de la Chambre de la sécurité financière. « La Chambre couvre cinq champs de pratique. Si la radiation est effective dans une discipline, alors la radiation s’étend aux quatre autres. » Comme il le souligne dans un texte publié en avril sur notre site Internet : « Le seul ordre, c’est la Chambre ! ». C’est dit.

Notre dossier sur les 15 ans de la CSF :

Ce texte est paru dans l’édition d’octobre 2014 de Conseiller. Cliquez ici pour consulter l’ensemble du numéro.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques