A A A
Crédit

Paiement par carte de crédit : la sécurité avant tout

20 février 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

À ce jour, les détenteurs de carte de crédit privilégient la sécurité (66 %) à la commodité (14 %) et à la rapidité du processus d’achat (10 %). Le degré de risque lié aux achats en ligne inquiéterait 48 % des titulaires de carte. Les statistiques leur donnent-elles raison?

Visa Canada vient de publier un portrait tout en chiffres de la situation, soit juste à temps pour souligner le quatrième anniversaire de la transition à la puce EMV avec NIP au Canada, et juste avant le Mois de la prévention de la fraude.

La technologie EMV avec numéro d’identification personnel a ainsi généré un environnement sécuritaire, du moins assez pour que 83 % des transactions effectuées au Canada passent actuellement d’une carte à puce à un terminal à puce.

Selon Visa Canada, 69 % des utilisateurs perçoivent cette technologie comme sécuritaire, 84 % la jugent « conviviale », et 60 % qualifient la transition de bande magnétique à la puce avec NIP « d’harmonieuse ».

Pour étayer ses propos en matière de sécurité optimisée, le document cite une réduction importante recensée à l’échelle canadienne des cas de fraude, de vol et de perte, de même qu’un taux de fraude estimé à 6 cents par tranche de 100 $ de transactions Visa, soit le plus bas enregistré à ce jour.

Un avenir « sans contact »

Alors qu’on parle toujours de « transition » vers le standard EMV, les récentes avancées technologiques permettent d’envisager le paiement sans contact NFC (communication en champ proche) comme la norme future du commerce physique, notamment en raison de l’intégration de ce système au sein des téléphones intelligents.

Quelques faits et statistiques tendent à prouver la migration en cours :

  • 7 transactions sans contact Visa payWave sont effectuées chaque seconde au Canada;
  • 58 % des détenteurs de carte de crédit réalisant des achats ont dit avoir déjà utilisé la technologie sans contact;
  • 74 % de ceux ayant eu recours au paiement sans contact le jugent « plus rapide que tout autre type de paiement par carte. »

Du côté des achats en ligne, le facteur crainte se ferait plus évident, alors que 86 % des titulaires de carte ayant effectué des achats en ligne se disent inquiets du traitement des données, des risques de fraude inhérents à cette pratique et de la protection de la vie privée. Plus précisément, 48 % des sondés sont d’avis que leurs données personnelles sont plus à risque lors d’achats réalisés sur des sites virtuels.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques