A A A
Hausse économique

PAPE : 3,5 G$ malgré une année difficile

9 janvier 2015 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

En dépit de conditions de marché jugées difficiles ayant perduré tout au long de l’année 2014, le marché des premiers appels publics à l’épargne (PAPE) affiche une activité annuelle se chiffrant à 3,5 G$,  selon le sondage du cabinet PwC portant sur les marchés boursiers canadiens.

Des résultats que Christophe Gautier, leader des services-conseils en marchés financiers  et en comptabilité de PwC Montréal, qualifie de « remarquables » en rapport avec les importantes turbulences recensées tout au long des douze derniers mois, marqués par la « morosité du premier trimestre et la volatilité du dernier trimestre. »

Chiffres et performances

Si les marchés n’ont enregistré que deux nouvelles émissions au dernier trimestre, celles-ci ont toutefois généré plus de 810 M$ en nouveaux capitaux propres, dont une inscrite à la Bourse de Toronto qui compterait pour « la quasi-totalité de ces 810 M$ », selon le rapport. Une hausse comparativement au même trimestre 2013, où six PAPE avait produit une activité chiffrée à 582 M$, dont 577 M$ émanaient de quatre émissions inscrites à la même Bourse de Toronto.

Pour l’année 2014, les 14 PAPE recensés sur l’ensemble des bourses canadiennes se chiffrent à 3,5 G$. À eux seuls, les huit émanant de la Bourse de Toronto représentent une valeur de 3,4 G$. À titre comparatif, 30 émissions, dont 18 émanant de la Bourse de Toronto, avaient dégagé un PAPE de 2,7 G$ en 2013.

Quelques faits à signaler, selon l’étude :

  • PrairieSky Royalty, inscrite à la Bourse de Toronto, affiche le meilleur PAPE de l’année à 1,4 G$;
  • Seven Generations Energy, spécialisée dans le secteur du pétrole et du gaz, a réalisé un PAPE évalué à 810 M$ au quatrième trimestre;
  • Lumenpulse, entreprise montréalaise dont le PAPE de 100 M$ lui confère la 7e position du classement annuel canadien.

Autres données

  • Cinq nouvelles émissions effectuées à la Bourse de Toronto dans les secteurs gazier et pétrolier ont compté pour 85 % du marché canadien;
  • L’étude recense trois émissions dans le secteur minier, deux à la Bourse de croissance TSX et une à la Bourse de valeurs canadiennes;
  • Les services financiers, les technologies, le manufacturier, l’énergie, les produits industriels et les services de soins de santé ont aussi émis des PAPE en 2014.
  • La Bourse de croissance TSX a inscrit cinq nouvelles émissions en 2014, pour un total de 15 M$.

La rédaction vous recommande :

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.