A A A
Argent

Parité : la force du huard pourrait bien être éphémère

22 août 2012 | Dominique Lamy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La poussée estivale du dollar canadien face au dollar américain pourrait bien commencer à s’essoufler, selon l’analyste Charles St-Arnaud, de la firme d’investissement Nomura, cité par le Financial Post.

Le huard a pris son envol depuis juin 2012, grimpant de 5 % comparativement à la devise américaine. Selon M. St-Arnaud, les données économiques améliorées en provenance des États-Unis, les attentes rehaussées envers la Banque du Canada concernant sa politique monétaire, les prix élevés des commodités qui prévalent actuellement sur les marchés et les investissements continus en provenance de l’étranger dans des actifs canadiens sont les facteurs qui expliquent la récente embellie du dollar canadien.

Vrai que le dollar canadien évolue étroitement avec le prix du baril de pétrole, qui bénéficie lui aussi de vents favorables et qui s’échange désormais autour des 97 dollars.

Alors que le dollar canadien se transige à 1,0148 dollar américain, l’analyste de Nomura ne s’attend pas à ce que le huard franchisse le cap des 1,02 d’ici à ce que l’effet de cette hausse rapide s’estompe. « Depuis que lesdits facteurs supportant le dollar canadien sont correctement évalués dans la valeur de celui-ci, ce sera difficile d’avoir une appréciation au-delà du seuil des 1,02 $US, à moins de constater une amélioration généralisée de l’économie mondiale », explique-t-il.

L’analyste explique qu’il révise actuellement ses prévisions pour tenir compte du fait que ses attentes précédentes relatives à la détérioration de la situation économique en Europe et à la valeur potentielle de l’euro à 1,18 dollar américains ne semblent pas sur le point de se matérialiser d’ici la fin du troisième trimestre 2012. L’euro s’échange présentement à 1,2465 dollar américain.

Dans le même ordre d’idées, et toujours selon le Financial Post, la banque CIBC prévoit que le dollar canadien s’échangera de nouveau sous la parité d’ici le quatrième trimestre 2012, avant de retourner vivoter aux alentours du seuil de la parité durant l’année 2013. Le huard pourrait ensuite terminer l’an prochain à sa valeur d’échange actuelle.

D’autres analystes entrevoient des perspectives plus sombres pour le dollar canadien. L’économiste David Madani, de la firme Capital Economics, notamment, prévoit plutôt que le huard pourrait dégringoler jusqu’à 0,86 $US durant l’année 2013.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000