A A A

Pas de répit à la pompe avant longtemps

2 juillet 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a lancé mardi un message clair aux nostalgiques du pétrole à rabais : les prix sur les marchés internationaux et à la pompe vont demeurer élevés d’ici les cinq prochaines années.

Dans son rapport sur le marchés à moyen terme, l’AIE explique que la capacité mondiale devrait atteindre 95,3 millions de barils par jour en 2012. C’est 3 % de moins que ce qu’elle avait anticipé il y a un an. À la publication de ce rapport, le prix du brut a bondi de 2 $US pour franchir la barre des 142 $US le baril.

En fait, l’AIE prévoit un ralentissement de la demande dans les pays riches de l’OCDE. Par contre, les besoins en pétrole continueront d’avancer du côté des pays en émergence. Ces éléments contribueront à « engendrer des tensions sur le marché à moyen terme », a déclaré Nobuo Tanaka, le directeur de l’AIE.

D’ici 2013, la consommation mondiale d’or noir devrait progresser en moyenne de 1,6 % par année, ou de 1,5 million de barils par jour. La production sera en mesure de soutenir cette demande jusqu’en 2010. Après, les excédents devraient s’atténuer, « ce qui réduira les surcapacités à leur niveau minimum en 2013 », estime l’AIE.

Plus de 3,5 millions de baril par jour supplémentaires seront alors nécessaires chaque année, simplement pour garantir le niveau de la production mondiale de pétrole, a ajouté l’AIE.

Basée à Paris, l’AIE dispense des conseils de politique énergétique à 27 pays membres qui s’emploient à assurer pour leurs citoyens des approvisionnements en énergie fiables, propres et à des prix abordables.

 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000