A A A
Baisse économique

Pas facile d’effacer ses dettes

20 mai 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’endettement des Canadiens continudettes_tirelire_364e de préoccuper les institutions financières. Un sondage de la Banque Manuvie réalisé en avril dernier montre que plus du quart des participants (27 %) ont vu leur endettement augmenter au cours de la dernière année. Et ce, même si les taux d’intérêt ont descendu à des planchers historiques.

Près de 20 % des personnes sondées ont indiqué que leur endettement n’avait pas changé, et 19 % ont affirmé qu’il avait diminué, mais moins que prévu.

Un peu plus d’une participant sur dix (11 %) a déclaré n’avoir aucune dette.

Pour ce qui est du temps qu’il faudra pour effacer leurs créances, les Canadiens semblent faire preuve de réalisme : 18 % ont dit qu’il leur faudra plus de 15 ans, alors que 11 % ont déclaré n’en avoir aucune idée.

Fait à noter, le remboursement des dettes est l’un des principaux objectifs financiers des deux tiers des Canadiens, mais l’absence d’un plan cohérent de gestion leur complique la vie.

« Les propriétaires ratent des occasions de réduire leur endettement, parce qu’ils n’ont pas le temps ou les compétences nécessaires pour s’informer des possibilités qui s’offrent à eux. Par exemple, quand on leur a demandé ce qu’ils avaient fait au dernier renouvellement de leur prêt hypothécaire, environ les deux tiers ont avoué ne pas avoir étudié le marché afin de trouver le taux ou le produit le plus avantageux. Ils ont plutôt renouvelé leur emprunt auprès du même prêteur et parmi eux, un sur trois a simplement accepté la première offre que ce prêteur lui a faite », souligne la Banque Manuvie.

Loading comments, please wait.