A A A
Épargne

Pas payants, les jeunes clients

5 juillet 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Bien que les jeunes clients bénéficient de tarifs avantageux sur leurs transactions, ils négocient peu et rapportent moins aux conseillers que les clients plus âgés, rapporte l’hebdomadaire new-yorkais InvestmentNews.

Pour soutenir cette affirmation, InvestmentNews s’appuie sur une étude de la firme PriceMetrix menée auprès de firmes nord-américaines de gestion de patrimoine. L’étude révèle que les clients âgés de 20 à 39 ans profitent de rabais de 36 % en moyenne sur leurs frais de transactions financières. Les personnes de 40 à 64 ans, elles, se voient accorder des réductions de 33 %, et celles qui ont 65 ans ou plus, de 32 %.

Malgré ce traitement favorable, les clients de 20 à 39 ans négocient moins souvent que leurs aînés. En dollars, leurs transactions sont plus modestes (11 500 $ en moyenne chacune), comparativement à 17 500 $ pour les 40-64 ans et à 19 500 $ chez les 65 ans ou plus.

Selon PriceMetrix, le rendement sur l’actif (return on assets) des jeunes se chiffre à 0,68 %, tandis que celui des plus vieux s’établit à 0,82 %.

Pour couronner le tout, les jeunes clients ont tendance à fermer leurs comptes à un rythme supérieur à celui des épargnants plus âgés. Les données indiquent que 17 % des nouveaux comptes ouverts par les jeunes sont fermés durant leur première année d’existence.

« Les conseillers attendent patiemment que leurs jeunes clients accumulent de la richesse. Ils devraient se demander si le jeu en vaut la chandelle », conclut PriceMetrix.

Loading comments, please wait.