A A A
Économie

Passe difficile pour AGF

28 juin 2012 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


L’action de la Société de Gestion AGF a tenu le coup, mercredi dernier, à la Bourse de Toronto. En chute libre depuis quelques mois, le titre n’a perdu que 0,02 $ (à 11,04 $), et ce, en dépit de la publication de résultats financiers décevants.

Au 2e trimestre, la firme de fonds communs a enregistré un bénéfice net de 23,8 millions de dollars, en baisse de 30 % par rapport à celui du trimestre correspondant de 2011 (33,9 millions). L’actif géré global d’AGF a diminué de 16,6 % pour s’établir à 43,2 milliards de dollars (51,8 milliards l’an dernier). Ce recul explique pourquoi les produits consolidés des activités poursuivies de la société ont chuté de 15,6 %, comparativement à la même période en 2011.

AGF connaît une passe difficile. La dépréciation des marchés mondiaux, la volatilité des cours et les rachats de fonds enregistrés par la division de gestion de placements plombent sa rentabilité. Afin de renflouer ses coffres et de donner un coup de barre stratégique, AGF a décidé, au début du mois, de vendre Fiducie AGF à B2B Trust pour une somme d’environ 415 millions de dollars.

Le produit de cette vente permettra à AGF de :

* Mettre l’accent exclusivement sur ses activités liées à la gestion des placements.

* Utiliser son capital afin de développer davantage ses activités au Canada.

* Faire croître son chiffre d’affaires à l’échelle mondiale dans le domaine de la gestion des placements.

* Distribuer un remboursement de capital aux actionnaires sous forme de dividendes ou de rachats d’actions. D’ailleurs, AGF a annoncé le versement d’un dividende trimestriel de 0,27 $ par action, soit 1,08 $ sur une base annualisée (rendement de 9,8 % au cours de 11 $).

La vente de Fiducie AGF sera conclue le 1er août prochain, sous réserve de l’approbation des autorités de réglementation.

L’entreprise de Toronto n’avait pas que des mauvaises nouvelles à communiquer à ses actionnaires. Au cours du 2e trimestre, elle a noué un nouveau partenariat avec la firme Eaton Vance Management qui a rendu possible le lancement du fonds AGF de revenu à taux variable AGF au Canada et celui du fonds Eaton Vance Global Natural Resources Fund aux États-Unis.

De plus, les rendements sur un an de plusieurs produits AGF ont repris du poil de la bête. Ainsi, 40,3 % de ses fonds communs sont maintenant classés par Morningstar dans le premier ou deuxième quartile, comparativement à seulement 29,3 % il y a un an.

« AGF affiche de très bons flux de trésorerie, offre une gamme diversifiée de produits et entretient une collaboration étroite avec un réseau étendu de conseillers. Je suis fier de tout ce que nous avons accompli au cours de cette année marquée par une conjoncture plutôt difficile et je prévois que nous pourrons saisir encore beaucoup d’autres occasions de croissance dans le domaine de la gestion de placements, tant au Canada que sur la scène internationale », a commenté Blake C. Goldring, président du conseil et chef de la direction de la Société de Gestion AGF.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000