A A A

Pénurie de main-d’oeuvre : vive la retraite progressive 

1er décembre 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Le ralentissement économique actuel gruge l’épargne-retraite des baby-boomers et pourrait en persuader plusieurs de reporter leur départ à la retraite. Près de trois quarts des employeurs croient que les programmes de retraite progressive seront importants pour gérer leurs ressources humaines dans les cinq prochaines années, selon un récent sondage de Hewitt & Associés, société d’experts-conseils en gestion et en impartition des ressources humaines.

« Les programmes de retraite progressive permettent aux employés dont l’âge de la retraite approche de réduire leurs heures de travail, tout en restant au service du même employeur », affirme Lucie Paquet, conseillère principale chez Hewitt. Ces programmes pourraient offrir la semaine ou la journée de travail réduite, le partage des tâches, les horaires flexibles, etc. ou les retraités pourraient être réembauchés à temps partiel ou en tant que conseillers.

Comme principales raisons qui motivent la mise en place d’un programme de retraite progressive, les organisations ont invoqué :

  • aider le transfert des compétences et des connaissances aux employés moins expérimentés ;

    Loading comments, please wait.