A A A

Perte sèche pour l’Industrielle Alliance dans Norshield

21 novembre 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(21-11-2005)Vendredi soir après la fermeture des marchés, l’IndustrielleAlliance a annoncé qu’elle augmentait de 65 millions de dollarssa provision pour pertes dans Norshield. Elle la fait ainsi porter à77,9 millions, soit la totalité de son placement dans l’ex-fondsde couverture de Montréal aujourd’hui sous séquestre etles coffres à sec.

L’Industrielle Alliance perd donc tout, mais elle respecte sa promessede garantir à ses clients la liquidité des fonds Norshield, quoiqu’il advienne.

Les méchantes langues diront que ce sont les actionnaires qui héritentde la facture. Oui, mais ils n’ont pas trop à se plaindre. Depuis2000, l’assureur de Québec a vu son bénéfice paraction progresser de 13,5 % en moyenne par année, et le cours de sonaction multiplié trois(28,60 $ à la clôture vendredi dernier).

Le geste responsable de l’Industrielle Alliance n’affectera passon bilan: en septembre dernier, l’avoir des actionnaires se chiffraità 1,3 milliard de dollars. L’entreprise anticipe un bénéficede 180 millions de dollars cette année.

Pour que de telles aventures ne se reproduisent plus, la sociétédit avoir resserré ses critères de sélection pour le choixde ses gestionnaires de fonds externes. «Nous exigeons maintenant d’avoirun accès direct en tout temps aux titres en portefeuille chez le gardiende valeurs, à moins qu’il ne s’agisse d’institutionsde grande renommée ou qui possèdent des affiliations avec desinstitutions financières importantes», a préciséYvon Charest, pdg de l’Industrielle Alliance.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000