A A A

Philosophie de gestion selon une approche fondamentale

29 décembre 2009 | William André Nadeau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Dans une récente chronique, j’ai décrit le profil d’un trader (voir hyperlien à la fin de cet article). Examinons maintenant celui de l’investisseur à l’approche fondamentale, écrit William André Nadeau, gestionnaire de portefeuille et fondateur du cabinet Orientation Finance.

Ce type d’investisseur a tendance à bien performer durant les hausses de marchés et à sous-performer durant les périodes de baisse.

Il conserve souvent ces titres à long terme. Il s’intéresse à la valeur de l’entreprise en se basant sur les évaluations comptables comme les ratios financiers et la croissance des ventes ou de l’endettement et il accorde une certaine importance à la qualité du management.

Il estime qu’à long terme la valeur de du titre grimpera car le marché reconnaîtra la valeur intrinsèque de l’entreprise.

Cette gestion boursière est la plus courante parmi les gestionnaires de ce monde. On les appelle gestionnaire valeur ou croissance ou des gestionnaires adeptes de la philosophie de gestion de Warren Buffet. De grands succès boursiers ont été réalisés pour les meilleurs d’entre eux.

Ils sont reconnus par leur bon jugement, leur analyse rationnelle et une certaine vision pour les investissements de type croissance.

L’un des meilleurs d’entre eux est  Bill Miller  : le seul gestionnaire qui a réussi pendant 15 ans à surpasser l’indice S&P 500 année après année. Toutefois, sa philosophie de gestion a échoué en 2008 avec un recul boursier de 55 %.

Ces investisseurs ne s’intéressent pas aux prévisions du marché mais à l’entreprise, quelle que soit l’orientation du marché. Cette approche de gestion écarte malheureusement l’impact du comportement humain selon les tendances.

En finance comportementale, on croit qu’intégrer des données fondamentales combinées aux tendances pourrait apporter une valeur ajoutée et un risque réduit.

La finance comportementale s’intéresse au comportement humain. En finance, bien distinguer les profils d’investisseurs est important pour bien investir.

Le contenu de cette chronique a été gracieusement fourni par le cabinet Orientation Finance.

Sur le même sujet :

 

Articles récents du même auteur :

Autres sujets de notre bulletin Conseiller.ca du 29 décembre 2009 :

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000