A A A
Inflation

Placement : le portefeuille qui bat le S&P/TSX à plate couture

19 octobre 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

actionsBourse_100La firme Morningstar Canada s’enorgueillit de la performance de son portefeuille type Chefs de file sectoriels canadiens.

Libre de toute contrainte sectorielle, ce portefeuille de 40 actions affiche un gain de 28,8 % pour les 12 mois terminés le 30 septembre. Il a surclassé tous les autres portefeuilles modèles canadiens de Morningstar Canada sur cette période. Le modèle Revenu canadien  occupe une deuxième place avec 26,5 %.

À titre comparatif, l’indice de référence S&P/TSX à rendement total a réalisé un gain de 11,6 % au cours de ces 12 mois.

Qu’est-ce qui explique le succès du portefeuille Chefs de file sectoriels canadiens ? D’une part, il contient plusieurs actions de ressources naturelles. En effet, les titres de métaux de base, aurifères, pétroliers et gaziers constituent ensemble 58 % du portefeuille. Or, durant la période étudiée, plusieurs d’entre eux ont connu des rendements spectaculaires. Ainsi, la société d’exploitation aurifère Semafo, pondération principale du portefeuille avec 11,6 %, a gagné plus de 800 % depuis son acquisition. Une autre société minière, Inmet Mining, a bondi de plus de 400 %. Quant à First Quantum Minerals, qui constitue 3,7 % du portefeuille, elle a enregistré un gain de 266 %.

D’autre part, le portefeuille Chefs de file sectoriels canadiens est sous-pondéré (par rapport au S&P/TSX) pour ce qui est du secteur des services financiers. Celui-ci ne représente que 3 % du modèle (29 % pour le S&P/TSX). « Cette grosse divergence avec la pondération de l’indice souligne le fait que beaucoup des sociétés financières de l’indice représentent la stabilité et le revenu, par opposition à la croissance et la valeur recherchées par cette stratégie », explique Morningstar Canada.

Cela permet donc au gestionnaire de dénicher des titres au potentiel de croissance supérieur dans d’autres secteurs, comme celui des soins de santé. En fait foi l’acquisition de SXC Health Solutions, dont l’action s’est appréciée de 385 % au cours des 12 derniers mois.

Pour ce qui est de la sélection des titres comme tel, Morningstar Canada utilise 10 critères. Les trois plus importants sont le ratio cours/bénéfice (qui exprime la cherté relative d’une action), le ratio cours/valeur comptable (qui mesure la valeur réelle d’une action ordinaire) et le taux de réinvestissement (qui donne une indication du potentiel de croissance d’une entreprise).

Plusieurs autres variables sont également prises en compte, dont l’élan des bénéfices, des révisions des estimations et des bonnes surprises en matière de bénéfices.

Bien que le portefeuille Chefs de file sectoriels canadiens ne soit pas conçu pour détenir des liquidités, il en comptait quand même 19 % au 30 septembre. Cet argent provenait du versement de dividendes et de la vente de certaines actions. Éventuellement, il servira  à acheter des actions.


Loading comments, please wait.