A A A
Épargne

Placements : des occasions en Europe

1er mars 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’Europe entrera vraisemblablement en récession et c’est l’occasion propice d’y faire des placements, croit Peter Moeschter.

En entrevue à Morningstar Canada, le vice-président principal de Placements Franklin Templeton souligne que l’Europe « fait des progrès », eu égard aux difficultés macroéconomiques auxquelles elle fait face.

« Pour plusieurs pays, la pilule va être amère pendant plusieurs années, avant que leurs déficits énormes soient résorbés et qu’ils aient restauré la confiance», dit-il. L’avantage, c’est que les nombreuses restrictions fiscales qui leur sont imposées « aboutiront à une situation économique plus saine à long terme ».

Quels sont les placements qui l’intéressent? D’entrée de jeu, Peter Moeschter précise qu’il a encaissé des profits avec ses actions de Nestlé et d’Unilever. Le titre de Nestlé se porte bien, car le géant suisse de l’alimentation excelle « dans la gestion de son grand éventail d’activités ».

À propos d’Unilever, Peter Moeschter indique que ce producteur mondial de produits alimentaires emballés et de produits d’entretien et de toilette se trouve à l’heure actuelle à la dernière étape de son programme de restructuration à long terme. Unilever est maintenant plus concurrentiel dans ses marchés principaux, y compris les marchés émergents, ce qui représente plus de 50 % du total des revenus. Le marché boursier a reconnu ces améliorations et a entraîné les actions d’Unilever vers de nouveaux records. « Il est perçu comme un producteur défensif dans un marché volatil », explique le spécialiste.

Il a un faible pour Rentokil Initial PLC, un « titre cyclique abandonné ». Cette société britannique de services aux entreprises exerce ses activités surtout en Europe. Elle compagnie évolue principalement dans le domaine de la gestion de bureaux, de l’approvisionnement en fournitures et de l’entretien des uniformes pour un grand éventail d’entreprises et de services de livraisons de colis. L’action de Rentokil se négocie au rabais par rapport à la valeur liquidative de la firme, note Peter Moeschter, qui pense que le titre bénéficiera d’une reprise de la croissance économique européenne au cours des prochaines années.

Enfin, il attire notre attention sur les actions des compagnies aériennes européennes, qui sont « boudées par les investisseurs », et qui profiteront d’une amélioration de l’économie en Europe.

Il aime particulièrement le titre de Deutsche Lufthansa AG, l’une des plus grandes compagnies aériennes en Europe. En plus des services de passagers et de fret, la société offre de services de réparation et d’entretien, surtout aux autres compagnies aériennes. Ces activités constituent près de 25 % de son revenu total. « Deutsche Lufthansa a un bilan solide et se négocie à 60 % de sa valeur comptable », dit Peter Moeschter.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000