A A A
Comptoir/guichet

Plus de femmes à des postes de direction et dans les CA, réclame EY

27 février 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La situation des femmes n’a pas véritablement progressé en ce qui concerne l’accès à des fonctions dans la haute direction ou les conseils d’administration. Toutefois, les choses peuvent changer, estime un rapport d’EY (l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young) publié lundi.

Le rapport No more excuses: The case for bold action to move women onto boards and into senior executive roles présente « des étapes concrètes et mesurables que les entreprises et les conseils d’administration peuvent suivre pour faire davantage de place aux femmes », précise EY.

L’objectif est de permettre ainsi aux compagnies « de prendre de meilleures décisions qui profitent à la fois aux investisseurs et aux marchés financiers ».

Selon Anne-Marie Hubert, associée directrice, Services consultatifs à EY, il ne s’agit pas seulement de « bien agir » ou d’« être équitable », mais de « libérer l’avantage concurrentiel que notre main-d’œuvre diversifiée offre ».

Bien que le rapport d’EY reconnaisse l’importance de la surveillance réglementaire, il recommande aux entreprises et aux conseils d’administration de « favoriser de façon proactive une culture organisationnelle plus performante et diversifiée ».

Un plan d’action pour les entreprises
Pour y parvenir, EY propose un plan d’action comportant plusieurs points :

√ Prendre un engagement authentique et clair en suivant l’exemple de la direction; prioriser explicitement la représentation des femmes; agir lorsque les plans ne fonctionnent pas.

√ Établir des objectifs mesurables pour progresser; les personnaliser et les analyser; identifier les lacunes et les possibilités.

√ Comprendre les obstacles et les préjugés; y faire face à l’aide d’un plan d’action clair comprenant des instruments de mesure.

√ Reconnaître et récompenser les comportements positifs.

« Des études montrent qu’une forte représentation des femmes au sein du conseil d’administration et de la haute direction d’une entreprise est liée à une excellente performance financière, explique Anne-Marie Hubert. Malgré cela, le nombre de femmes occupant ces fonctions n’a pas considérablement changé. C’est à nous, leaders d’entreprises, leaders de conseils d’administration, défenseurs et responsables de la réglementation, de prendre des mesures pour réaliser cet objectif. »

À lire également:
Les femmes gèrent mieux les fonds spéculatifs

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques